Les lecteurs partagent leur recommandation sur le tome 2 : La Tribu Libre
La saga d'Aila  fantasy


fantasy high

Note : 4.6 / 5 avec 248  critiques préféré

Avis des lecteurs de La Tribu Libre

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Palpitant, envoûtant ! »

Superbe Topeca. Aila devient de plus en plus attachante avec ses différentes personnalités. J'en redemande encore et encore… À relire, comme le premier tome, juste pour le plaisir de retrouver cet univers si particulier : magie des fées et maintenant magie de la Terre. C'est du grand BOULLERY. Vite la suite… et MERCI de nous faire partager cette superbe histoire. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Superbe »

Encore une fois, Catherine Boullery nous emmène dans son univers. Si on vous êtes fan de Robin Hobb ou dans une moindre mesure du seigneur des anneaux, cet univers pourra vous sembler familier mais néanmoins original tant par les idées que par l'écriture fluide et efficace.
Ne prévoyez pas trop de choses à faire après avoir ouvert ce livre, on le dévore, comme le premier tome ! Je m'étonne cependant de ne pas trouver ce livre en papier… merci donc au format numérique de nous permettre de profiter de cette saga dont j'attends la suite, avec impatience ! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Un livre impossible à lâcher une fois commencé ! »

Un superbe roman ! Une fois commencé, il est difficile de le lâcher.
Ce deuxième tome est la digne suite du 1er, on continue de suivre les aventures d'Aila en cherchant avec elle qui elle est vraiment. On tremble et on vibre avec elle tout au long de ses aventures. Une belle réussite ! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Un livre impossible à lâcher une fois commencé »

Un superbe roman ! Une fois commencé, il est difficile de le lâcher.
Ce deuxième tome est la digne suite du 1er, on continue de suivre les aventures d'Aila en cherchant avec elle qui elle est vraiment. On tremble et on vibre avec elle tout au long de ses aventures. Une belle réussite ! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Quel bonheur de retrouver Aila ! »

Quel bonheur de retrouver Aila dans ce second tome et de se laisser de nouveau complètement happer par sa quête, portée par un souffle qui anime le livre du début à la fin et nous laisse au bout un peu haletant… et dans l'attente de repartir dans le tourbillon des aventures du tome 3, dès qu'il sortira ! Un grand merci pour ce plaisir de lecture renouvelé ! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « on en redemande »

Aila se transforme dans le tome 2 en guerrière indomptable que rien n'arrête. À chaque nouvelle aventure, on attend la suivante. On est dans un roman digne du Seigneur des anneaux ou Harry Potter. On se demande où l'imagination fertile de Catherine Boullery va chercher tout cela pour notre plus grand bonheur. On attend la suite avec impatience. Bravo. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Un livre impossible à lâcher une fois commencé »

Un livre que l'on dévore d'une traite ! On vibre avec Aila tout au long de ses aventures et quand on arrive la fin du livre, on en veut encore ! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Un livre impossible à lâcher une fois commencé »

Un superbe roman ! Une fois commencé, il est difficile de le lâcher.
Ce deuxième tome est la digne suite du 1er, on continue de suivre les aventures d'Aila en cherchant avec elle qui elle est vraiment. On tremble et on vibre avec elle tout au long de ses aventures. Une belle réussite ! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Un seul souci : maintenant, j'attends le tome 3 avec impatience ! »

(source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Saisissante Aila ! »

Un récit toujours aussi bien construit, une héroïne qui nous tient en haleine d'un bout à l'autre du roman. On en redemande ! La suite, la suite ! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Époustouflante Aila ! »

Un récit toujours aussi bien construit, une héroïne qui nous tient en haleine d'un bout à l'autre du roman. On en redemande ! La suite, la suite ! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « La suite, la suite… »

Quel palpitant personnage cette Aila !
Quelle imagination de la part de son créateur (auteur). Vivement la fin de l'année pour connaître la suite de ses aventures. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « encore du très bon Boullery »

Superbe.
Encore une fois, Catherine Boullery nous emmène dans son univers. Si vous êtes fan de Robin Hobb ou dans une moindre mesure du Seigneur des anneaux, cet univers pourra vous sembler familier, mais néanmoins original tant par les idées que par l'écriture fluide et efficace.
Ne prévoyez pas trop de choses à faire après avoir ouvert ce livre, on le dévore, comme le premier tome ! Merci donc au format numérique de nous permettre de profiter de cette saga dont j'attends la suite, avec impatience. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Incroyable roman, qui vous donne des frissons »

Après le 1er tome, place au 2ème que j'ai commencé à lire très rapidement ! Aila nous surprend une fois de plus avec ses nouveaux pouvoirs, son nouveau combat, ses nouvelles difficultés qui la font tant douter… Elle nous prend au coeur des tripes, on s'accroche, on suspend sa respiration à chaque action… On fait défiler les pages, au travail, en voiture, partout on l'on peut… La curiosité et l'affection que l'on porte aux personnages nous portent dans un univers magique et réel à la fois…
(source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Un imaginaire si proche de nous. »

Le tome 2 se dévore aussi vite que le tome 1 : on est toujours envoûté par les aventures d'Aila.
On perçoit dans le tome 2 l'importance de certains détails qui paraissaient anodins dans le tome 1, et petit à petit l'histoire se construit et prend toute son ampleur.
Un super bravo à l'auteure pour son travail et un grand merci pour le plaisir de lire ! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Haletant »

Page après page on reste en haleine et on attend plus qu'une chose après la lecture de ce deuxième volet : que paraisse la suite !
Toujours aussi magique !!! Merci de nous faire rêver !
A bientôt Catherine. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Trop bon »

Toujours aussi prenant, toujours aussi riche, mais où vas-tu chercher tout ça, Catherine. L'écriture est fluide, très accessible sans s'en rendre compte on se retrouve à la dernière page et on se retrouve tout seul, perdu, un grand vide quoi. Le tome 3 vite et je pense qu'un tome 4, voire 5 et peut-être même plus, seraient les bienvenus, je suis un peu gourmande… (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « La Tribu Libre d'une écrivaine libérée, audacieuse et percutante de génie : assurément à ne pas louper ! »

Après avoir découvert Aila dans le tome 1, je n'ai pu m'empêcher de me jeter avidement sur le second. Spielberg, James Cameron et compagnie devraient, je le pense, se pencher sur la littérature indépendante française. Celle-ci, grâce à des plateformes telles qu'UPblisher, se positionnant en complément des vases clos des circuits mondains Parisiens, voient de véritables talents émerger. C'est ce pourquoi je parle de littérature, car même si l'imaginaire et la fantaisie sont une force dans cette œuvre, elles ne l'en dépossèdent pas de son style d'écriture remarquable. Ici, nul empaquetage, nulle formule enrobée ; juste de l'essentiel, du pertinent, et du dépouillé. Un style qui va droit à l'imaginaire et au rêve.
(source)

4

le  ‒ 4 ★★★★

✎ « Toujours aussi haletant. À quand le tome III ? »

Les aventures d'Aila se suivent mais ne se ressemblent pas. Quelle imagination ! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Tome 2 fini, à quand le tome 3 »

Un très bon deuxième tome, qui se lit aussi bien que le premier ! Une diversité de personnages qui permet à chacun de s'identifier. Nous vibrons au rythme des aventures et des sentiments d'Aila avec l'envie de l'aider sans le pouvoir. Preuve que l'on est capté par le roman :)
Vivement le tome 3 ! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Tome 2 fini à quand le tome 3 ? ;) »

Un très bon deuxième tome qui se lit aussi bien que le premier. Une diversité des personnages qui permet à chacun de s'identifier. Nous vibrons au rythme des aventures et des sentiments d'Aila avec cette envie de l'aider sans le pouvoir. Preuve que l'on est capté par le roman. Vivement le tome 3. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Que dire !!! »

Absolument génial ce 2e tome, je ne l'ai pas lu en une semaine celui-là, mais en un week-end.
Pour vous dire a quel point je l'ai aimé ; il est palpitant, plein de rebondissements, il nous emmène vers d'autres contrées avec des personnages qui suscitent de plus en plus d'intérêt.
(source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Toujours aussi prenant !!! »

Le deuxième tome est toujours aussi prenant, que de suspens et de rebondissements. On voyage avec Aila et ses compagnons dans cet univers fantastique et féerique. Encore merci de m'apporter autant de plaisirs à la lecture. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « de la folieeeeeeeeeeeee trop douce »

je deviens plus que accro de tout ce monde de fantasy !! J'adore, alors vite une suite une suite.
Et surtout n'hésitez pas, il faut le lire. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « J'ai avalé les 2 premiers tomes et, maintenant, je ne veux que connaître la suite… »

Il semble que j'ai fait une erreur en achetant tes deux livres parce que le deuxième terminé, je suis allée directement sur internet pour télécharger le troisième tome qui n'était pas encore paru ! Quelle déception… Mais, maintenant, je viens de télécharger "L'Oracle de Tennesse" ; ça, c'est fait !
Anmariel (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « À LIRE D'URGENCE »

J'apprécie toujours autant. Vivement la suite, on est transporté et on rêve !
Agnès. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Très prenant »

J'avais découvert le tome 1 grâce aux commentaires des lecteurs précédents et avait trouvé ce roman de fantasy très original.
Avec le tome 2, La Tribu Libre, le qualificatif « prenant » est plus approprié tant j'ai été est happé par la quête d'Aila dans les montagnes haganes, ses combats contre la sorcière et les sorciers, sa confrontation avec la grande souffrance, le château de Faraday — pour la partie action —, mais aussi par les nouvelles amitiés qui se nouent avec quelques Hagans, sa rencontre avec les chamans et les esprits de la terre et enfin l'apothéose de Topéca.
(source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Amoureux dépité »

Chère auteure de fantasy,
Je vous avais exprimé mon souhait (irréaliste) d'être inclus dans le second tome pour m'approcher (virtuellement) d'Aila. Je n'avais pas vu qu'il était déjà disponible. Je remets ma demande au tome 4 (le t3 est aussi sorti). Néanmoins, c'est mal barré pour moi au vu de votre dernier chapitre qui a fait monter une terrible colère en moi. Comment…
Excusez ma virulence, mais vous savez si bien susciter l'envie dans votre livre que je crois m'être un peu/beaucoup emporté. Félicitations pour ce brillant roman, continuez et s'il vous plaît, ne m'oubliez pas. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Toujours vraiment excellent »

Maintenant que j'ai adhéré à la fantasy de la nouvelle romancière Catherine Boullery, je poursuis avec plaisir les aventures de Topéca, la première chamane guerrière.
Que de plaisir à la suivre dans ses rapports avec les esprits de la terre pour lutter d'arrache-pied contre les sorciers. Initiation particulièrement intéressante avec les chamans. Bizarre relation avec Odénie qui prouve le talent de l'écrivaine à nous dévoiler des comportements iconoclastes.
Bref, je suis ravi d'avoir été initié à cette saga et je vous invite à rejoindre le clan grandissant des fans d'Aila. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « J'ai A D O R É !!! »

Enfin un livre sur l'Heroic fantasy … qu'on ne peut lâcher qu'une fois qu'il est fini !! Captivant, on est emmené dans cette vie tumultueuse de cette héroïne et des ses compagnons. Vite … je me rue sur le tome suivant. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « J'ai séché »

Je comptais attendre les vacances de février pour me jeter sur ce tome, mais je n'ai pas pu résister. Mon dimanche et ma journée de lundi (pour la première fois de ma vie, j'ai séché les cours, partiellement, mais chut) y sont passés pour dévorer ce tome haletant. Ah, Aila ! Que j'aimerais vivre tes aventures, sentir les esprits, défier le chef des Hagans !…
J'aime bien tous ces différents personnages qui entrent en jeu comme Aquiri (on dirait ma petite sœur), Hara, Astria et on se demande lesquelles vont suivre Aila dans le prochain tome.
(source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « EXCELLENT »

Un moment de pur bonheur, des rebondissement à n'en plus finir, que d'imagination. Je le recommande sans hésitation aucune. À lire pour adulte et plus jeune. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Vivement la suite !!! »

Quelle merveilleuse histoire !!! On a du mal à la quitter…, mais quel bonheur de la retrouver !!! Vivement le Tome III version papier, je suis trop impatiente !!! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

j'ai beaucoup aimé ce livre
plus on avance dans l'histoire plus on est pris
je vais maintenant lire le suivant (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Je ne m'en lasse pas »

Apres les 3 livres, j'ai du mal à redescendre dans le monde réel bien que le dernier je l'ai lu un peu moins vite que les autres. Pourquoi malgré tout ce qui se passe dans ces aventures un peu de magie ne pourrait-elle pas déteindre sur nous, cela embellirait notre vie ?
Merci pour ces instants de rêves et d'évasions.
Agnès (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Encore un très bon moment de lecture ! »

Pas du tout déçue par la suite des aventure de la jeune Aila ! La Tribu Libre m'a aussi rappelé ma première passion, l'ethnologie, et inconsciemment j'ai lu ce livre un peu dans cet univers… Bravo encore ! (source)

4

le  ‒ 4 ★★★★

✎ « Très belle histoire »

Une suite d'actions, des personnages attachants et séduisants.
Des situations toujours haletante et des aventures intenses. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Envoûtant encore… »

… et c'est un exploit. Superbe.
Ce deuxième tome s'inscrit dans la foulée du premier, avec le même brio, un panache encore plus grand… et les mêmes forces et faiblesses malheureusement. Il faudra attendre le tome trois pour un peu plus d'ouverture.
Aila reste au centre d'un récit qui tour à tour vous donnera des ailes et vous vous fera sombrer dans le chagrin.
Catherine améliore encore son style, et nous fait vivre Aila-Topéca avec une force inédite.
(source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Très bonne saga »

Belle histoire avec des personnages attachants et un univers magique. Écriture et mots simples, je recommande vivement tous les tomes. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

J'ai débuté la saga d'Aila il y a de ça 6 mois. Je dois bien avouer que le retour dans cet univers qui m'avait pourtant plu a été un peu difficile. Très peu de rappels concernant le tome précédent, je me suis tout d'abord sentie déboussolée. Quand il y a beaucoup de personnages, j'ai toujours un peu du mal à remettre tout le monde dans le contexte adéquat. Dans ce second tome, on reprend vraiment l'histoire là où le premier tome se termine. Résultat, je ne me souvenais plus du tout du contexte et j'ai eu beaucoup de difficultés à rentrer dans l'histoire.
(source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Un deuxième tome riche et palpitant »

La Tribu Libre nous entraîne dans les montagnes du pays Hagan ; c'est un dépaysement agréable et complet par rapport au premier tome. L'héroïne y développe de nouveaux pouvoirs, y fait de nouvelles rencontres, y développe des amitiés plus profondes avec ses anciens compagnons, et surtout, elle y découvre des réponses à ses questions. De nouvelles questions apparaissent et le mystère s'étoffe, on veut en savoir plus ! Comme Aila, en fait.
Ce tome 2 est, pour moi, plus abouti que le premier.
(source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « La Tribu Libre… À lire !!!! »

Encore une fois je me suis régalée avec les aventures d'Aila. On ne se lasse pas : pleins de péripéties, des personnages qui évoluent auxquels on s'attache gentiment mais sûrement… Et une fin qui donne forcément envie de lire la suite !!! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Et ça continue ! »

Sortant du tome 1 j'ai tout de suite enchaîné sur le 2 que j'ai trouvé encore meilleur.
L'univers d'Aila s'agrandit et l'auteure nous fait découvrir un nouveau peuple, de nouvelles Terres et de nouvelles formes de magie.
Comme dans le précédent, le rythme soutenu fait qu'il est difficile de décrocher, mais quand vous arrivez à la fin, estimez vous heureux que le T3 soit déjà disponible, car j'ai du mal à imaginer la frustration des pauvres malheureux qui ont commencé à lire la saga alors que la suite n'était pas publiée…
Un livre à apprécier et à partager les yeux fermés. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Sur Blablalivre »

Après la magie des fées, celle de la sorcière dans le pays Hagan où les aventures s'emballent avec la première chamane guerrière. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

Les réserves que j'avais sur le premier tome sont en grande partie corrigées dans ce deuxième roman. J'ai beaucoup aimé le voyage initiatique des héros de ce tome (toujours porté par Aila, mais accompagnée dans sa mission cette fois-ci). La description des lieux visités nous fait voyager. Les personnages m'ont paru beaucoup plus attachants dans ce tome-ci. La narration est bien mieux maîtrisée, même si on trouve encore des longueurs ici ou là. En conclusion, j'ai beaucoup aimé !
(source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Jouissif… »

… Titre sans aucune allusion au dernier chapitre qui m'a frustré près d'un an, le temps que le troisième tome sorte… Vous qui n'avez pas encore lu ce tome, qu'est-ce que je vous envie de pas avoir enduré ce que la reine du suspense m'a fait subir :) !
Un conseil tout de même : si vous avez aimé le premier tome, achetez le tome 2 ET le tome 3 (vous me remercierez si vous suivez mes conseils, sinon tant pis pour vous)… Et tant qu'à faire, le dénouement étant au tome 4…
(source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Série fabuleuse »

série intéressante et captivante, bien écrite, on tombe dans l'imaginaire parfait et on arrive à entrer dans la peau des personnages. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « La Tribu Libre »

Ce récit en Pays hagan a su réveiller en moi les tambours du rythme des esprits de la Terre et me faire vibrer en résonance avec eux. Attention lecteurs, si vous plongez dans ce deuxième volet de la prodigieuse saga d'Aila, préparez vous à en ressortir transfiguré. De par les rites chamans et les traditions haganes, ce tome m'a offert un plaisir véritable, se laissant dévorer en quelques jours seulement tellement je ne pouvais m'en détacher ! Merci encore Catherine Boullery, pour ces aventures toujours plus exaltantes ! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « super fantaisy »

Le premier m'a ensorcelé, le deuxième me passionne, je suis en train de le lire. Donc j'aime beaucoup. Une femme guerrière, chamane et qui a en plus le pouvoir des fées. Plein d'aventures, de bons sentiments, de combats aussi. C'est original et ça accroche, L'histoire est passionnante, c'est bien écrit, tout est bien. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « L'aventure continue »

Une aventure captivante, une chevauchée enivrante, mélangeant magie, amour, espoir. Que du plaisir, je cours lire la suite le cœur captif. (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

Même si l'histoire est toujours intéressante et bien menée, il y a de nombreuses longueurs dans ce tome. En effet, la psychologie des personnages prend une place importante. J'avoue que j'apprécie quand les personnages ont de la profondeur, mais là c'est bien trop développé et il y a souvent des répétitions. J'attends la suite… (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « La grande aventure fantastique continue !!! »

Qu'est-ce que j'ai fait après avoir fini le premier tome  Eh bien, j'ai entamé ce second que j'avais déjà sous le coude avant de finir le précédent !!!!!! Et même après l'avoir fini je ne suis pas rassasiée !!! Cette aventure me captive et je ne peux que la suivre sans m'arrêter !!! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Quel enchantement, merci ! Encore ! »

Le premier tome, une excellente découverte… Le deuxième… C'est clair que je vais lire cette saga avec envie et bonheur jusqu'au bout.
Mais quelle imagination, Catherine, vous nous faites voyager en même temps que votre écriture se peaufine, j'en suis persuadé, nous prenons autant de plaisir à vous lire que vous à écrire.
Votre monde est ouvert à tous, moi, l'adulte, je kiff de partager les aventures d'Aila avec ma fille… C'est pour cela que votre héroïne est universelle et voilà votre vision du monde des fées…
Mesdames et messieurs n'ayez aucun doute, la Saga d'Aila, ce n'est qu'enchantement pour qui aime l’heroic fantasy ! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Un vrai moment de magie et de rêve ! »

Encore un très bon moment de lecture !
Pas du tout déçue par la suite des aventure de la jeune Aila ! La tribu libre m'a aussi rappelé ma première passion, l'ethnologie, et, inconsciemment, j'ai lu ce livre un peu dans cet univers… Bravo encore ! (source)

5

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Toujours plus fascinant »

Pas déçue par ce deuxième tome, encore plus captivant que le 1er. J'attends avec impatience la suite. Les personnages sont très attachants. (source)

4

le  ‒ 4 ★★★★

✎ « La saga d'Aila »

nous tient en haleine du début à la fin.
Difficile à lâcher (source)


Coups de cœur de la saga de fantasy Catherine Boullery ➀ Avis des lecteurs d'Aila et la Magie des Fées recommandation ➁ Avis des lecteurs de La Tribu Libre meilleur ➂ Avis des lecteurs de L'Oracle de Tennesse top ➃ Avis des lecteurs de La Dame Blanche auteure ➄ Avis des lecteurs de La Porte des Temps français ➅ Avis des lecteurs d'Une Vie, voire Deux littérature ➆ Avis des lecteurs d'Un Éternel Recommencement heroic ➇ Avis des lecteurs de L'Ultime Renoncement littérature ➀ à ➃ Avis des lecteurs de La Première Époque heroic Tous les avis des lecteurs des romans de fantasy top


Extrait gratuit d'un des livres de la saga d'Aila offert par Catherine Boullery, auteure de fantasy (autres passages sur Amazon). Excellente lecture ;)

Aila s’étendit sur son lit, derrière son paravent, dans la pénombre. Elle avait besoin de solitude et de calme pour trier les pensées qui se bousculaient dans sa tête. Trop de changements venaient de se produire dans sa vie et elle, qui croyait avoir réussi à tout gérer, se retrouvait en fait dépassée par ces événements qui se succédaient trop vite. Elle était trop lucide pour ignorer que d’autres secrets gravitaient autour d’elle : l’attitude de Barou, par exemple. Sa mère semblait en connaître la raison, puisque sa lettre l’invitait à en découvrir l’explication dans le passé de son ancien père, si jamais un jour elle souhaitait lui pardonner. Qui d’autres pouvait le savoir ? Bonneau ? Il était son frère après tout, ils avaient donc partagé leur enfance, mais peut-être la cause était-elle postérieure à leur séparation ? D’ailleurs pourquoi Bonneau était-il devenu maître d’armes, alors que Barou restait fermier ? En fait, en était-il vraiment un ? Et puis lequel des deux était le plus âgé ? Bonneau probablement… Et de combien ? Et qui étaient leurs grands-parents ? Elle savait sa mère fille de châtelain, mais où ? Peut-être un jour l’occasion se présenterait-elle de retourner vers ses racines de ce côté-là… L’avantage d’avoir ses deux « pères » descendant des mêmes parents lui simplifierait la vie et lui épargnerait une double recherche. Les questions se multipliaient dans sa tête et, pourtant, perdant peu à peu leur contrôle, elle s’endormit. Il lui sembla avoir à peine fermé les yeux qu’un appel lui vrilla les tympans :
— Aila, es-tu là ?
La voix d’Hamelin la sortit brutalement de sa torpeur et elle lui répondit qu’elle arrivait.
— Suis-moi, lui dit-il, il faut que nous parlions.
— Quelle heure est-il ? Je n’ai pas mangé.
— Tu prendras un en-cas en passant par les cuisines si tu en as envie, mais ce que je dois t’annoncer s’avère d’une importance primordiale.
Dans l’attitude du mage, Aila nota une fébrilité qui détonnait chez cet homme si placide… Elle se laissa guider, piochant pain et fromage au passage sur les tables garnies de mets et grignota tout en grimpant jusqu’à l’antre d’Hamelin.
— Installe-toi, lui dit-il, désignant une chaise.
Elle obtempéra, ses victuailles dans une assiette à ses côtés. Hamelin ayant disparu dans sa bibliothèque, elle estima qu’il se trouvait près des livres interdits. Bientôt, elle le vit revenir avec deux petits ouvrages, tandis qu’elle se rassasiait.
— Tu connais notre histoire, Aila. Notre pays est celui des fées, mais les gens ne leur accordent plus aucun crédit, elles ont déserté leurs pensées et leurs songes. Si je pouvais partager avec eux ce que je sais, ils ne douteraient plus… Cependant, je n’en ai pas le droit, je suis tenu au secret par un serment éternel. Heureusement, toi, tu te fies à elles, comme moi…
Elle se sentit très mal tout à coup. Elle n’avait jamais souhaité mentir à Hamelin, elle avait juste cessé de remettre en cause ses croyances qu’elle estimait farfelues, pour ne pas le froisser… Elle chercha à rectifier le tir :
— Hamelin, il me paraît délicat, malgré tout, de croire en une légende. Après tout, je ne les ai jamais vues, ces fées, moi…
— Aila ! Ce n’est pas une légende ! Tu ne peux remettre en cause l’histoire de notre pays, même si elle remonte à des siècles auparavant ! Je comprends que tu puisses traverser des périodes d’hésitation, rien de plus légitime et, comme je ne peux te prouver leur existence, tu dois me croire sur parole ! Enfin, revenons à l’essentiel. Voici deux livres : ici, l’original, il n’en existe qu’un exemplaire, que mon maître mage m’a offert quand je le suis devenu à mon tour, et l’autre là, une pâle copie que j’ai réalisée.
Hamelin lui tendit le petit ouvrage, de la taille de sa main, avec une magnifique couverture : elle représentait un champ de fleurs rouges sous un ciel bleu d’été dans lequel le soleil resplendissait. Aila conçut l’idée saugrenue qu’une brise légère agitait les fleurs et qu’elle sentait leur doux parfum chatouiller ses narines… Dans un deuxième temps, elle découvrit le titre qu’elle n’avait pas remarqué de prime abord, en dépit de son talent de fine observatrice : « La magie des fées ». Elle ouvrit le livre avec précaution et, parcourant les pages, perçut cette sensation bizarre que les mots apparaissaient au fur et à mesure qu’elle les lisait et s’effaçaient dès qu’elle les avait survolés. Encore plus étrange, ces mots n’appartenaient pas à sa langue, mais à une autre, inconnue, et, pourtant, elle les déchiffrait sans problèmes… Hamelin, plein d’espoir, la dévorait des yeux :
— Est-ce que tu vois quelque chose ?
— Oui…, mais c’est indéfinissable, voire déconcertant…
— Maintenant, regarde le deuxième exemplaire.
Aila prit l’autre ouvrage à l’aspect classique, avec un titre inscrit sur la couverture, et les couleurs du dessin moins chatoyantes comme… moins vivantes, moins réelles. Elle ouvrit le livre et parcourut ses pages. Quant aux textes, écrits dans sa langue, elle leur donnait difficilement une interprétation, tandis que cela paraissait si limpide dans le premier…
— Tu comprends ce qui est rédigé ? questionna Hamelin, avec une pointe de curiosité.
— Moins bien, répondit Aila, fronçant les sourcils. C’est mon vocabulaire pourtant, mais le sens de ces mots qui se suivent m’échappe totalement.
— Alors que dans le premier, tu as tout assimilé ?
— Oui, tout me semblait plus clair, mais en même temps…
— C’est décidé ! Je te donne le premier livre, Aila.
La jeune fille releva la tête :
— Mais pourquoi Hamelin, il est à vous ! Et puis, voyager dans la sacoche d’un cheval abîmerait ce trop bel ouvrage !
Il soupira et plongea ses yeux dans les siens :
— La magie anime ce livre et non, ne hausse pas les épaules, tu l’as ressentie. Elle seule est responsable de tout ce que tu n’arrives pas à comprendre… Tu lis plus facilement un ouvrage dans une langue dont tu ignores tout, alors que tu déchiffres à peine celui écrit avec ton propre vocabulaire : c’est la magie. Tu vois le soleil poursuivre sa course dans le ciel et des nuages le voiler : c’est la magie, expliqua-t-il, en tendant son doigt vers la couverture.
Les yeux d’Aila suivirent l’index du mage et découvrirent quelques cumulus qui n’existaient pas auparavant. Hamelin continua :
— Tu distingues les herbes et les fleurs onduler sous l’effet d’une brise légère : c’est la magie. Tu sens des odeurs et tu ressens la caresse du vent : c’est la magie. Mais pas n’importe laquelle, celle des fées, dont ce livre t’ouvre les secrets. J’ai longtemps hésité avant de t’en parler, car tu as connu bien trop de chagrins et de bouleversements ; je ne voulais pas te rendre la vie plus compliquée qu’elle ne l’est déjà, mais là, tu vas partir et je m’aperçois que j’ai trop tardé. Tu devras apprendre seule…
Aila écarquilla les yeux, puis secoua la tête. Heureusement que sa sieste l’avait remise d’aplomb, sinon elle aurait explosé… Son cerveau refusait d’intégrer cette nouveauté et elle ne savait plus quoi répondre au mage, sans le blesser, tant les objections se bousculaient dans son esprit :
— Mais, voyons Hamelin, la magie n’existe plus. Rien autour de nous ne la reflète et plus personne ne la pratique…
Il la coupa une nouvelle fois :
— Tu crois ? Vraiment ?…
Et dans ses mains, il fit naître une fleur qui s’épanouit en une poignée de secondes avant de disparaître. Aila, les yeux rivés sur les doigts d’Hamelin, la distinguait encore… Elle resta bouche bée.
— Alors, elle…, elle existe réellement…
Le mage approuva d’un signe de tête.
— Mais pourquoi rien autour de nous ne semble magique ?
— Quand les fées sont devenues invisibles, leur magie a subi le même sort, elle aussi.
— Mais vous êtes visible et vous la connaissez, alors pourquoi ?
— Mon statut de mage me confère ce pouvoir, mais je ne peux l’employer de façon manifeste.
— Allons donc ! Conclusion, moi je suis une fée et j’ai le droit de l’utiliser !
— Pas tout à fait, mais presque…
Aila accusa le coup et creusa la question :
— Pas tout à fait une fée ou pas tout à fait le droit de l’utiliser ?
— D’après mes recherches, probablement seuls les descendants d’Eery et Amien détiennent ce pouvoir.
— Qui c’est ceux-là encore ?
— La seule fée et l’unique homme qui ont partagé un amour charnel ! Aila, tu connais leur histoire, tu l’as déjà lue et relue.
Elle hocha la tête, signifiant qu’effectivement elle s’en souvenait.
— Oh ! Hamelin, voyons ! Ce n’était qu’un conte pour enfants ! Ne me dites pas que je pourrais descendre de personnages légendaires ! Par les fées, j’en perds la raison…
— Aila, je sais que je te demande beaucoup… Je ne dispose que d’un temps restreint pour te convaincre et te montrer comment faire, mais il faut essayer ! Je…
— Non !
La réponse d’Aila claqua comme un coup de fouet, coupant le mage.
— Non, Hamelin, là, je ne vous suis pas. Écoutez, je m’en vais. Ne le prenez pas mal, mais un grand bol d’air frais me paraît indispensable pour remettre les pieds sur terre !
— Garde le livre, au moins, soupira-t-il, presque suppliant.
Il le lui tendit, mais elle le repoussa avec fermeté.
— Non plus ! Je vous le laisse, il est à vous.

Tournant les talons, elle sortit, renonçant in extremis à claquer la porte… Sans réfléchir, elle se dirigea vers la maison qu’elle partageait avec Bonneau, s’allongea sur son lit, espérant s’endormir vite fait et tout oublier sur-le-champ, mais le sommeil ne vint pas tant des milliers de nouvelles questions l’assaillaient. Tout d’un coup, elle se redressa si vite qu’elle en ressentit un haut de cœur. Par les fées, si elle pouvait être la descendante d’un couple mi-homme mi-fée, Aubin aussi ! Peut-être serait-il plus réceptif à ces histoires abracadabrantes… Pour elle, c’était hors de propos ! Elle venait d’acquérir le statut de combattante, alors une magicienne, pas question, et encore moins une fée, si c’était jamais possible !
— Aila, es-tu là ?
Mais qu’avaient donc tous ces gens à lui courir après aujourd’hui ? D’un bond, elle se leva pour ouvrir la porte :
— Oui, Pardon. Que désires-tu ?
— Les représentants de la famille du roi nous convoquent pour nous annoncer le programme des réjouissances.
— Quand ?
— Demain matin, à la deuxième cloche, dans la salle du conseil, et ils m’ont prié de te prévenir maintenant.
— Je te remercie.
— Tu veux nous rejoindre ? Nous fêtons notre réussite avec les copains ce soir.
— C’est gentil, mais je pense que je vais m’entraîner.
— Au kenda ? l’interrompit Pardon, fortement intéressé.
— Oui, probablement.
— Je peux venir ?
Elle sourit au jeune homme dont le regard, plein d’enthousiasme, brillait d’envie. C’est avec regret qu’elle lui répondit :
— Non, Pardon, pas maintenant. J’éprouve un vrai besoin de solitude, pour encore plus de raisons que tu ne peux t’imaginer, mais, si demain nous disposons de temps, c’est promis, je m’exercerai avec toi.
Sur le moment, Pardon eut l’air très déçu, puis il se remit à sourire.
— D’accord, je comprends, mais demain, sans faute ?
— S’ils nous en laissent l’occasion, oui.
— Bien. Je pourrais amener Adam ? Il a vraiment envie que tu lui apprennes à combattre avec un kenda.
— Et c’est tout ? ajouta-t-elle pour plaisanter.
— Ben non, les autres membres de l’équipe aimeraient bien aussi, mais je ne veux pas t’imposer tout le monde.
Elle tomba des nues, ils désiraient tous venir ! Elle réfléchit :
— Si nous sommes tous présents, à cinq combattants, nous pourrons constituer deux paires que je pourrai superviser, oui, c’est envisageable.
— Alors, t’es d’accord ?
Elle adhéra à la proposition.
— Bien ! Je file prévenir les autres ! Merci, Aila, à demain !
Elle le regarda partir en courant, ponctuant son avancée de grands bonds de joie. Elle se mit à rire doucement, puis, récupérant son kenda dans la maison, elle se dirigea vers le manège pour s’entraîner, sans oublier un petit câlin pour Lumière en passant.


Envie de voir toutes les œuvres de Catherine Boullery, auteure de fantasy ? Retour sur le site de fantasy
'