Les lecteurs partagent leur conseil sur le tome 3 : L'Oracle de Tennesse
La saga d'Aila  fantasy


fantasy

Note : 4.6 / 5 avec 279  critiques

Avis des lecteurs de L'Oracle de Tennesse

kiriki le  ‒ 5 ★★★★★

Excellente suite de La Tribu Libre. Nous apprenons ce qui s'est passé, mais ce qui arrive à l'héroïne, Aila, est totalement imprévu et même nouveau dans la littérature, à ma connaissance. Aventures et sentiments, rebondissements et dialogues percutants ponctuent ce long ouvrage, mais trop court une fois arrivé à la fin, sur laquelle on reste (sur sa faim) !

(Source : )

YOLI le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Superbe Oracle de Tennesse ! »

La saga d'Aila nous transporte encore toujours plus loin. C'est passionnant et époustouflant dans les rebondissements. Une Aila de plus en plus attachante, une histoire de plus en plus exaltante.
Un très grand moment de lecture comme chaque fois, avec une attente du prochain tome toujours plus pressante. Un beau cadeau de Noël !!!
Digne des plus grands Fantasy et je ne souhaite qu'une chose, que cette saga m'emporte au fil des ans.
Un grand MERCI.

(Source : )

entite le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « L'aventure continue… »

3ème tome des aventures d'Aila, on est toujours transporté dans son univers. Toujours aussi agréable à suivre et à lire. Pas un moment de relâche, rebondissements perpétuels, personnages attachants, fluidité d'écriture, retournements inattendus. Et on attend maintenant la suite, comme après la parution de chaque tome : une véritable saga, pas de doute !

(Source : )

patou45 le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Super, Passionnant »

J'ai adoré le livre d'Aila. J'ai même presque fini le 2e tome… et le troisième ne va pas tarder à être descendu sur ma tablette.
L'auteur a vraiment du talent. L'histoire est superbe, le style agréable, on ne voit pas passer le temps.
Bref que du bonheur de partager les aventures de cette héroïne…

(Source : )

sfff-amateur le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Très poignant »

Dimanche dernier, j'ai bouclé le tome 3 de cette saga commencée à la m-janvier. J'ai juste pris le temps de poster un commentaire pour le tome 2 alors que j'arrivais avec Aila en Wallonie. Mais comment cette auteure fait-elle pour maintenir un tel suspens sur trois romans ? C'est fou ! J'adore par-dessus tout… Bravo !!!
Après un début plus intime qui oblige le lecteur à lutter avec/contre Aila, le récit s'emballe d'un coup avec les reines de braise et de glace. J'ai adoré le tableau où les deux reines se confrontent et devraient collaborer pour se sortir du pétrin. Entre une Hatta pétulante et une Alsone machiavélique, je me suis réjouis.
Les nouveaux pouvoirs d'Aila à travers l'Oracle, j'allais dire facéties, continuent de monter en puissance tandis que Césarus fait son apparition. Des scènes difficiles dans son palais, mais n'est-ce pas là ce qui fait le charme irrésistible de la fantasy !
Et des surprises à tous les chapitres, mais une surprise est une surprise et elle est réservée aux lecteurs.
J'avais quitté le tome 2 frustré, dito pour le tome 3. La suite ! Et que ça saute…

(Source : )

Marjolaine le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « MAGNIFIQUE !! »

Passionnée par l'héroïque fantaisie, je suis gâtée !!!
L'histoire est belle, la poésie et le suspens toujours présents. Quel talent !! Chaque tome me laisse en haleine et j'attends la suite avec impatience. A quand le 4ème ??
A lire, à déguster…

(Source : )

Miss Macaron le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Un très bon cru ce 3ème tome  »

Un très bon 3ème tome, avec une Aila qui évolue encore, qui se pose mille questions dans lesquelles chacun peut se retrouver. Des questions qui trouvent leurs réponses, de nouvelles qui se posent, des héros qui vivent des moments de bonheur et de tristesse, du suspense, on se laisse une nouvelle fois complètement transporter au pays des Fées !

(Source : )

alain meunier le  ‒ 1 ★

✎ « Frustrant »

manque les chapitres de FIN !!!! et sur le site de l'éditeur aucune mention d'un Tome 4 je regrette que chez Amazon il n'y ai aucun contrôle avant la mise en ligne.
 
Réponse de l'éditeur :
Cher lecteur, après vérification (achat sur Amazon), l’ebook l’Oracle de Tennesse contient bien TOUS les chapitres jusqu’à la fin. Le dernier nous promet une suite qui saura surprendre tous les fans d’Aila… Ses aventures sont à ce point passionnantes que nous brûlons tous du désir d’en savoir plus. Il va falloir attendre un peu, le tome IV paraîtra à la fin 2014, mention désormais ajoutée à notre site.
Nous vous remercions de votre intérêt et gageons que vous saurez patienter. En espérant avoir apaisé votre frustration…

(Source : )

paris-fantasy le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Amoureux dubitatif »

Chère auteure de fantasy
Je vous remercie d'avoir publié mes commentaires dans votre blog aila.fr - quel honneur ! - que je suis assidûment. J'ai donc décidé de vous répondre en critiquant le merveilleux tome 3 de mon héroïne préférée.
Alors là, je ne sais pas comment vous avez fait, mais il semble que vous ayez cherché à jouer avec mes nerfs en mettant dans votre roman deux superbes reines et une sorcière qui ferait succomber le plus fervent des fans d'Aila. Tatata, je reste fidèle à Aila et à son caractère si particulier et si attachant (sauf quand elle broyait du noir après sa rencontre avec l'Oracle). Je me suis régalé et je l'imagine disparaissant dans ses étincelles de lumière pour apparaître dans ma tablette, me saluer et me prendre par la main, car je sais que, désormais, c'est possible.
Le tome 4 n'est pas sorti, vous avez la solution technique (disons de fantasy) pour me donner l'occasion de me rapprocher de cette jeune fille, alors, n'hésitez plus, donnez-moi ma chance…
J'oubliais l'essentiel, pardonnez-moi, FÉLICITATIONS pour ce troisième tome qui, lui aussi, me laisse sur une frustration au dernier chapitre. Je sais, c'est le suspense et votre marque de fabrique pour garder vos fans…
Réponse de l'auteure :
Dernier petit commentaire de paris-fantasy, toujours empli de délicatesse et de fraîcheur, sur iTunes.
Comment réaliser un rêve ? C'est la question que je me pose quand je sais que le tome IV est bouclé et prêt pour la relecture. Si je ne l'ai pas encore entamée, c'est que je n'en ai pas eu le courage ou la disponibilité (il faut toujours se trouver une bonne raison pour ne pas passer à l'acte !) Alors, j'ai imaginé une solution avec le temps qu'il fallait pour la mettre en place, histoire d'offrir à une personne que je ne connais pas l'ébauche d'un rêve qui est le sien, pas tout à fait comme il l'aurait souhaité, mais peut-être sera-t-il sensible à ce texte écrit spécialement pour lui.
Je suis persuadée que nous sommes tous des magiciens susceptibles de changer le monde d'un geste ou d'une pensée positive. Nous l'oublions trop souvent et lui préférerons des attitudes moins altruistes ou moins nobles. Dommage… Dans la grisaille qui nous entoure, sachons recréer la chaleur et la clarté de la lumière. Nous avons tous quelque chose à donner et à partager. Ce que j'offre ne me sera pas rendu, mais transmis sous une forme différente à quelqu'un d'autre qui saura également en faire don. Présente au début de la chaîne, peut-être, à un instant ou un autre, serai-je celle à qui une main sera tendue quand elle en aura besoin… Qui peut dire de quoi demain sera fait ? (extrait du blog du 21 février 2014)

(Source : )

anmariel le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Toujours aussi plaisant »

Lorsque j'ai attaqué le troisième tome, je me demandais si je pourrais encore être surprise, et bien OUI !
Et je me demande ce que Catherine Boullery pourra imaginer pour le suivant… Quelle imagination !!!

(Source : )

Sarah-Sarfaty le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Ma première nuit blanche »

Après avoir séché des cours pour lire le tome 2, j'ai vécu ma première nuit blanche pour finir le tome 3 (alors que mes vacances de février arrivent !) Formidable, je veux être Aila. Quel roman ! Quelle histoire ! Quels personnages ! Et toutes ces reines…
Bref, lisez ce roman de fantasy mais ne vous faites pas prendre par vos parents en lisant la nuit. Je m'en suis tirée en leur montrant le passage de l'infiniment petit à l'infiniment grand en leur expliquant que je lisais de la science poétique ou de la poésie scientifique. Bingo ! Ça a marché et ils m'ont laissée finir. Du coup, ils vont lire le tome 1. Et voilà !!!
J'attends la suite avec une très grande impatience. BRAVO !

(Source : )

gagnesaviepetitàpetit le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Vivement la suite !! »

Lecteur toujours tenu en haleine dans ce troisième tome comme dans les deux premiers.
Odyssée qui mériterait un succès international voire une adaptation au cinéma ou même en jeu vidéo (pour les duels au kenda cela plairait bcp).
Vivement la suite et la traduction en plusieurs langues.
J'ai hâte ++

(Source : )

cri cri le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « De mieux en mieux »

Mais jusqu'où ira l'auteur, j'attends avec une grande impatience la suite de cette trilogie, et j'espère la lire le plus rapidement possible.

(Source : )

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Une fois de plus piégée par la magie d'Aila ! »

Le troisième tome a été englouti à la même vitesse que les deux précédents.
On se replonge à chaque lecture avec bonheur dans cet univers de force et de fragilité.
Aila est passée d'enfant à femme mais on ne veut surtout pas la quitter ! Vite, la suite !

(Source : )

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « En attente de la suite… »

Toujours aussi palpitantes les aventures de la Grande Aila. Elle nous transporte dans sa magie.
J'attends avec impatience la suite de son combat et surtout de savoir comment sera sa progéniture.
Catherine R. fidèle lectrice

(Source : )

florencedufretel1 le  ‒ 5 ★★★★★

Dès la lecture des 1ère lignes, je suis transportée dans un autre monde ou tout devient possible. Je retiens mon souffle lorsque Aila se trouve en difficulté du coup je veux avancer pour savoir comment elle et ses amis s'en sortiront.
Tolkien n'a qu'à bien se tenir, une nouvelle romancière est née.

(Source : )

phanygrittleton le  ‒ 5 ★★★★★

La saga d'Aila est passionnante, palpitante. Ce sera un best-seller, j'en suis sûre. Vivement le tome 4.

(Source : )

niniserreche le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Je suis en manque dès la dernière page !! »

Vivement la suite en décembre !!!
Toujours aussi captivant, c'est ça un bon auteur, il vous laisse affamée de la suite de l'histoire, et je m'y connais pour être une dévoreuse de lignes !!
À nouveau merci Catherine et continue de nous transporter avec les superbes aventures d'Aila !
Bisous de Nicole.

(Source : )

veromino le  ‒ 5 ★★★★★

Trop contente de faire partie d'un tout petit bout de la vie d'Aila !!!
yesssssssssssssssss
Vite vite la suite !!!

(Source : )

pascaletjc le  ‒ 5 ★★★★★

Longue vie à Aila !

(Source : )

Math1977 le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Notre voyage continue »

On s'inquiète pour elle, on lui prodigue nos conseils, on veut combattre à ses côtés et la soulager dans sa quête. Encore une autre aventure passionnante dans laquelle on est totalement embarqué. Et on en redemande…

(Source : )

yoli le  ‒ 5 ★★★★★

Et l'aventure continue. Merci de nous avoir donné la chance de participer à ce grand projet !! L'avenir nous le confirmera : on a tous raison d'y croire car Aila est et restera un Univers unique à ce jour.

(Source : )

dummycaro le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Une fois de plus piégée par la magie d'Aila ! »

Le troisième tome a été englouti à la même vitesse que les deux précédents. On se replonge à chaque lecture avec bonheur dans cet univers de force et de fragilité. Aila est passée d'enfant à femme, mais on ne veut surtout pas la quitter ! Vite, la suite !

(Source : )

mimi Amaz le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « sympa »

Cette histoire est toujours aussi intéressante et passionnante.
J'attends avec impatience le suivant pour savoir ce qui va se passer

(Source : )

Florence le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Préparez-vous à une plongée en apnée de 600 pages »

On replonge dans l'histoire d'Aila pour n'en ressortir que 600 pages plus loin. En effet, une fois la lecture commencée on ne décroche plus ! Ce tome, un peu plus cérébral que les précédents (et tout à fait en adéquation avec l'état physique de l'héroïne), fait davantage travailler l'imagination du lecteur pour notre plus grand plaisir. Le suspens est à son apogée à la fin… une seule chose à faire… attendre le quatrième tome !
Florence P

(Source : )

gys le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Génial !!! »

Voilà ! Je viens de refermer le 3 ème tome de cette série avec beaucoup de regrets. Comme tous les livres dans lesquels nous plongeons avec énormément de bonheur et qui nous font voyager dans des pays imaginaires, la fin arrive toujours trop vite… L'écriture de Catherine Boullery m'a enchantée. Et comme tous les lecteurs séduits, comme moi, j'attends la suite avec impatience. À quand le 4 ème tome.

(Source : )

MermaidC le  ‒ 4 ★★★★

✎ « Une saga envoûtante ! »

Avec ce troisième tome, l'intrigue se complique pour notre plus grand plaisir ! Celui-ci est dense et même si j'ai eu un peu de mal à me plonger dans l'histoire au début et si j'aurais aimé un découpage du livre plus aéré (changement de chapitre plus fréquent par exemple, surtout lorsqu'on change de lieu et de personnage) j'ai quand même adoré ce livre ! L'Auteure possède une très belle écriture, elle nous fait partager tous les questionnements et tourments des personnages qui sont presque tous attachants (pas cette horreur de Césarus hein !) J'ai particulièrement aimé dans ce 3e tome le fait qu'on puisse se placer du point de vue d'autres personnages (Hang, Aquiri…) En tout cas bravo et merci pour cette saga !

(Source : )

abuelita2560 le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Très bonne saga »

Belle histoire avec des personnages attachants et un univers magique. Écriture et mots simples, je recommande vivement tous les tomes.

(Source : )

le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Tous aussi réussis ! »

(Source : )

Sarahalves le  ‒ 4 ★★★★

✎ « L'Oracle de Tennesse »

Encore une fois Aila nous transporte dans ses aventures. Le personnage évolue de façon inattendue. Des difficultés, des joies, des peines… ça ne s'arrête pas. Et pour le lecteur ça n'est que du bonheur ! Merci !

(Source : )

balabala le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Sur Blablalivre »

Intimiste au début, la magie de l'Oracle et les aventures explosent au milieu de ce super roman de fantasy. Que d'imagination !!!

(Source : )

Client Amazon le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Un troisième tome fantastique »

La découverte de ce tome m'a, une nouvelle fois, plongée dans un univers aussi magique que sombre par moment. J'ai adoré découvrir les nouveaux personnages introduits avec finesse et suivre l'évolution de ceux que je connaissais déjà ! Comment est-il possible d'imaginer tout cela et de nous offrir un univers si détaillé et envoûtant ?
Vivement la suite !

(Source : )

Alphatic le  ‒ 5 ★★★★★

Même avis que pour le tome 2 : histoire toujours palpitante, mais trop de longueurs. J'espère que l'aventure va aboutir dans le prochain tome.

(Source : )

Client Amazon le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Beaucoup d'émotions ! »

Ce troisième tome, suite d'une merveilleuse épopée, a chamboulé mon petit cœur dès les premières pages !!! En même temps, comment ne pas s'attacher à tous ces personnages tellement uniques et ne pas ressentir leurs joies comme leurs peines !!! Encore un sans faute pour moi, bravo Catherine !!!!

(Source : )

Alexandre Mecalac le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Magic??!!! »

Le tome 3,
Encore de nouvelles facettes de notre héroïne. On entend dire qu'elle a tous les pouvoirs… Mais à quel prix !
En tout cas, c'est un plaisir de suivre tes aventures, Aila, rebondissements, intrigues, monde ouvert, qu'une envie, la suite !
Vite le tome 4, comment ont fait les gens qui on du attendre la suite plus de 2 jours ?

(Source : )

isa le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « Encore beaucoup de merveilleux ! »

J'ai replongé à corps perdu dans la suite des aventures d'Aila…, toujours aussi impatiente de savoir ce qui lui arrivera, les choix qu'elle fera, les obstacle qu'elle rencontrera !!! Encore une fois, j'attends la suite !!! ?

(Source : )

ClosDanne le  ‒ 5 ★★★★★

✎ « D'autres pouvoirs… »

Aila, en poursuivant sa route, découvre d'autres pouvoirs, d'autres forces, d'autres magies.
Elle les apprivoise peu à peu, continue à grandir, évoluer. Même si elle se sent de plus en plus seule, elle est entourée de plus en plus de personnes qui croient en elle et l'aiment, la soutiennent.
Captivant ! Génial !

(Source : )

Coups de cœur de la saga de fantasy ➀ Avis des lecteurs d'Aila et la Magie des Fées ➁ Avis des lecteurs de La Tribu Libre ➂ Avis des lecteurs de L'Oracle de Tennesse ➃ Avis des lecteurs de La Dame Blanche ➄ Avis des lecteurs de La Porte des Temps ➅ Avis des lecteurs d'Une Vie, voire Deux ➆ Avis des lecteurs d'Un Éternel Recommencement ➇ Avis des lecteurs de L'Ultime Renoncement ➀ à ➃ Avis des lecteurs de La Première Époque ➄ à ➇ Avis des lecteurs de La Deuxième Époque Tous les avis des lecteurs des romans de fantasy


Extrait gratuit d'un des livres de la saga d'Aila offert par Catherine Boullery, auteure de fantasy (autres passages sur Amazon). Excellente lecture ;)

Il existe une loi ancienne, toujours en vigueur. Elle est si rarement utilisée qu’elle en est pratiquement tombée en désuétude, mais pas tout à fait. Je la connais et j’ai décidé de m’en servir aujourd’hui pour te libérer définitivement de ce père qui n’en a jamais endossé la responsabilité. Le « Patrico Determago » énonce qu’un enfant dont le père (ou la mère) n’a assuré ni sa protection ni son entretien depuis son enfance peut revendiquer un changement de parent. Pour satisfaire aux conditions, cela nécessite la demande de la mère, même si elle est décédée, et celle de trois proches de la famille. J’ai rédigé la mienne, donc toutes les conditions sont réunies et tu vas pouvoir remplacer ce père. Si Bonneau a bien été celui que je décelais, choisis-le. Cet immense honneur que tu lui accorderas comblera la peine causée par cette inévitable trahison envers son frère.

En ce qui concerne ton père, mon cœur est profondément malheureux de voir qu’il n’a pas dépassé son inaptitude. Tu n’es en rien responsable de son comportement. Ce sera dans son histoire qu’il faudra chercher la raison de cette incapacité à te reconnaître et à t’aimer. Si un jour, tu as envie de comprendre, retourne sur le chemin de sa vie. Ce que tu y trouveras te donnera peut-être la force de lui pardonner et de lui offrir une nouvelle chance… C’est un homme merveilleux, grandiose, mais je sais que je n’arriverai pas à te convaincre, sa conduite a été en dessous de tout avec toi et rien de ce que je pourrais faire ou dire n’y changera rien… à toi d’avancer sur ta propre route.

Ma puce, mon ange, ma douce… Que ces mots, que je ne pourrai bientôt plus prononcer à ton oreille, me font plaisir à écrire une dernière fois ! Ta naissance et ces années passées à tes côtés incarnent les plus beaux moments de ma vie. J’essaie d’engranger le plus de souvenirs de toi et de ton frère pour mourir avec sérénité et sans regret. Barou sera près de moi, je l’aime tant, ainsi qu’Aubin et toi… Je serre ta poupée dans ma main, tu sais celle avec des cheveux de laine. J’ai prié Bonneau de la mettre avec moi après ma mort, à l’insu de Barou. J’espère qu’elle ne te manquera pas. Mélinda devrait t’en retrouver une autre.

J’ai fait ce que je devais faire… Maintenant, je peux partir.

Je t’aime, Aila
Ta maman Efée

Aila sentit les larmes couler sur ses joues, tandis qu’une grande détresse l’envahissait. Elle s’était aperçue que l’écriture de sa mère devenait de plus en plus hésitante au fur et à mesure que la lettre s’allongeait. Efée semblait penser que le choix serait simple et facile, mais comment allait-elle pouvoir demander aux plus proches amis de son père de le trahir pour elle ? Elle ne pourrait pas solliciter cela de Bonneau dont il était le frère, d’attendre de lui de renoncer au dernier membre de sa famille ! Dame Mélinda avait bien dit l’estime qu’elle portait à Barou et la souffrance que lui causerait tout acte contre lui. Les paroles énigmatiques qu’elle avait prononcées prenaient à présent tout leur sens. Et Hamelin, cet homme de paix, comment allait-il vivre cette confrontation avec Barou ? Non, jamais, elle ne pourrait imposer cette épreuve à tous ceux qu’elle aimait. Elle s’effondra sur la table, encore plus anéantie qu’avant…

Ce fut la main de Bonneau sur son cou qui la ramena à la réalité. Elle s’était endormie sur le bois, la lettre devant elle, ses manches noyées de larmes.
— Que se passe-t-il, Aila ? interrogea Bonneau avec tendresse.
— Je ne peux pas exiger cela, pas de vous, ses amis, sa famille. C’est impossible !
— Si, Aila. Nous avons tous donné notre promesse à Efée et nous la tiendrons.
— Mais Barou ne te le pardonnera jamais !
— J’ai opéré ce choix il y a longtemps et j’y demeure toujours fidèle.
— Mais si jamais il te rejetait ! Ou s’il en mourait ?
— Tous les êtres qui ne s’adaptent pas disparaissent, ainsi va la vie…
— Mais, Bonneau, c’est ton frère !
— Oui, mais il est allé trop loin et, même si je l’aime infiniment, j’ai choisi de te protéger de lui.
— Et dame Mélinda et Hamelin ?
— Ils ont pris la même décision en ayant envisagé et accepté toutes les conséquences. Nous nous sommes tous engagés. Mais la seule personne qui peut exercer la demande initiale, c’est toi et nous n’attendons que cela pour te suivre. Tu dois agir, Aila ! Qu’Efée n’ait pas entrepris toute cette démarche pour rien… !
Elle le regarda avec attention avant de détourner les yeux.
— J’ai besoin de réfléchir, Bonneau. J’ai besoin de prendre l’air.
Elle sortit précipitamment de la maison.

Songeuse, Aila était assise sur une pierre, dans un champ à l’écart du château. Qu’allait-elle pouvoir faire ? Qu’allait-elle devenir ? À quoi allait-elle devoir renoncer pour continuer à avancer ? Nerveusement, elle dépouillait de petites branches de leurs feuilles tout en les regardant s’entasser les unes sur les autres. Elle réalisait que son choix serait à l’origine d’un tournant dans sa vie. Dame Mélinda, Hamelin et Bonneau avaient concrétisé le leur longtemps auparavant, ils avaient d’ores et déjà consenti à perdre Barou, mais elle, pas encore… Si elle s’opposait à son père, elle aliénerait définitivement le dernier espoir de retrouver son amour. Si elle ne s’opposait pas, son ultime chance de devenir ce qu’elle espérait disparaîtrait… Comment savoir quel choix était le bon ? Et comment assumer que le meilleur des deux signifiât la fin d’un rêve, d’un espoir fou ? Toutes ces questions se bousculaient dans son esprit, tandis que les réponses lui échappaient. Un bruit de pas lui fit lever la tête, elle vit Aubin qui la rejoignait :
— Je te cherchais, Aila, je suis désolé…
Un instant, elle posa son front contre son buste, avant de se redresser.
— Il faut que nous parlions, Aubin, j’ai des choses graves à partager avec toi.
Il s’écarta, le regard interrogateur, puis ils s’assirent côte à côte.
— Ce soir, maman m’a offert mon héritage à travers Bonneau.
Elle plongea ses yeux dans ceux de son frère, avec gravité.
— J’ai un portrait d’elle, à présent. Est-ce que tu l’as déjà vue, Aubin ?
— Oui, père en conserve un, camouflé dans un de ses tiroirs. J’aurais pu faire un bon voleur, car il ne s’est jamais aperçu que j’allais le regarder régulièrement !
Il esquissa un petit rire.
— Elle m’a offert sa robe de mariée et sa parure de bijoux, elles sont de toute beauté…
— Alors, tu comptes les porter quand ?
Ce fut au tour d’Aila de légèrement s’esclaffer avant de redevenir grave.
— Aubin, elle m’a laissé une lettre…
Au haussement de sourcils de son frère, elle sentit sa déception de ne jamais en avoir reçu. Elle le rassura :
— Ne t’inquiète pas, il y en a sûrement une pour toi que tu découvriras pour un événement marquant de ta vie. Quand tu porteras sa robe de mariée par exemple !
Ils rirent ensemble, mais cette légèreté ne fut que passagère.
— Aubin, l’héritage qu’elle m’a laissé dans cette lettre est terriblement douloureux. Je ne sais plus quoi faire…
— Vas-y, explique-toi.
— Une loi existe, qui me permet de changer de père.
— Après tout, pourquoi pas ?
— Aubin, pour en arriver là, quatre personnes proches de la famille doivent témoigner de son inaptitude à me donner de l’amour, à me protéger et à subvenir à mes besoins…
Son frère pâlit et osa une question :
— Tu voudrais que je témoigne ?
— Non. Maman s’est occupée de tout et a tout prévu avant sa mort. Bonneau, dame Mélinda et Hamelin ont déjà écrit leurs lettres ou vont le faire.
Aila sentit l’émotion la submerger à nouveau.
— Et le dernier témoignage ? s’enquit-il, encore plus inquiet.
— Ce sera le sien, elle affirmera que Barou n’a pas été un père pour moi…
Un silence lourd s’abattit. Il secoua pensivement la tête :
— Par les fées… Ce sera épouvantable pour lui. Ses amis et mère…, murmura Aubin.
— Mais tu es là, toi aussi, je vais bouleverser ta vie si je le demande…
— Qu’en disent les autres témoins ?
— Ils se sont mis d’accord avec maman. Ils s’y résoudront tous, c’est prévu, malgré l’estime qu’ils portent à Barou. Ils en acceptent les conséquences quelles qu’elles soient…
— Par les fées…, ne fit que répéter Aubin.
— Qu’est-ce que je dois faire ?
— Je ne sais pas, Aila. Ce sera redoutable pour père de voir ses amis le laisser tomber et surtout notre mère se retourner contre lui, vraiment dramatique…
— J’en suis consciente…
Aubin se leva d’un bond. Aila, désespérée, crut qu’il partait, mais il se mit à arpenter l’allée d’une démarche saccadée, ponctuée de soupirs et de mouvements d’humeur. Elle le suivait des yeux, résistant de son mieux à la tension ambiante qu’elle ressentait, puis, soudain, elle prit sa décision.
— Aubin !
Il se figea devant elle et lui coupa l’herbe sous le pied :
— Tu dois le demander, Aila. Père n’a pas le droit de t’empêcher de devenir ce pour quoi tu es faite. C’est un homme admirable. Si tu savais à quel point il compte pour moi…
Sa voix se cassa.
— Je le sais, Aubin, et je ne comprends même pas comment, l’aimant autant, tu as rempli ta place de frère auprès de moi…
Il eut un rire sans joie et poursuivit :
— Tu es comme lui, un personnage charismatique, même si tu n’en as pas encore conscience… Tu vois, il n’ignore pas que je ne dépasserai guère le stade du combattant médiocre, que je ne marcherai pas dans ses pas, mais il ne cesse de m’encourager et je progresse doucement… Il aurait pu me renier moi aussi, mais il n’en est pas moins resté un père aimant et confiant. Je sais pourquoi ses hommes le suivraient jusque dans la mort, parce que je ferais comme eux, je l’accompagnerais n’importe où, les yeux fermés. Quelle zone d’ombre, existant dans sa vie, expliquerait son attitude envers toi ? Je l’ignore… Je l’ai cherchée, Aila, mais je n’ai pas réussi à la découvrir…
Aubin se tut comme à bout de souffle, le visage crispé. Chaque mot lui coûtait.
— Mais à ta place, j’exercerais mon droit. Je connais la douleur de grandir sans l’amour d’un parent. Toi, tu as poussé sans l’amour d’aucuns, alors que l’un d’entre eux était encore vivant et si près… Demande-le, Aila, mais ne m’en réclame pas plus.
Son frère tourna les talons et partit en courant.
— Aubin ! cria Aila.
Mais il avait déjà disparu…

La nuit obscurcissait tout depuis longtemps quand elle rentra à la chaumière, une assiette de soupe froide l’attendait avec un quignon de pain, mais elle n’avait pas faim. Elle déposa ses affaires sur sa chaise, se glissa dans sa grande chemise, puis dans les draps frais de son lit et s’endormit comme une masse…


Envie de voir toutes les œuvres de Catherine Boullery, auteure de fantasy ? Retour sur le site de fantasy
'