La saga de fantasy d'Aila

Aila, seize ans, l'héroïne de notre saga de fantasy…

La vie de cette jeune combattante va se dérouler sous nos yeux pendant trois ans. Jeune fille, elle se transformera en femme.
Aila ne connaît rien à la magie, elle en deviendra un maître, réunissant celles des fées et des Esprits de la Terre pour recréer celle qui a disparu : la magie ancienne.

Aila devait traverser ses épreuves, seule ; elle s'entoure d'amis qui font dévier sa destinée.

Aila ne veut pas aimer et, pourtant, elle rencontre l'amour… [Lire la suite…]

★ ★ ★ ★ ★

Elle éveille une partie de nos désirs, de ceux que nous taisons et qui font de nous, l'espace d'un livre de fantasy, l'héroïne ou le héros que nous ne deviendrons jamais…

★ ★ ★ ★ ★

Le blog de l'écrivaine

 

31 aoûtOh la la, ce chapitre 12, c'est une perle à tout point de vue ! Cependant, l'histoire qui s'y déroule est tellement intense que je ne suis poussée que par une seule envie, celle de renforcer chaque mot, chaque expression pour embellir encore l'écriture. Alors, avec pas loin de 50 000 caractères à parcourir, je doute d'avoir terminé ce soir.
Que cette reprise va me paraître difficile… Concilier de nouveau deux métiers aussi exigeants l'un que l'autre persiste à être le véritable défi de ma vie depuis presque deux ans et demi. J'accumule les semaines sans pause et les week-ends studieux, les vacances écourtées aussi… Quelquefois, il m'arrive d'envier ceux dont l'esprit peut vagabonder sans contrainte quand le mien s'astreint à une discipline de fer.
Une de mes élèves de l'an passé m'a gratifiée d'une bien jolie attention. Connaissant mon amour pour les papillons, elle m'a envoyé la photo de l'un d'entre eux prise pendant ses vacances. J'ai trouvé son geste totalement adorable. Voilà pourquoi j'aime mon métier d'enseignant, parce qu'il m'offre la chance extraordinaire de croiser des personnes comme elle. Parfois, pourtant, ce travail à temps plein me semble d'une incroyable ingratitude, surtout quand je donne à fonds perdu. Je me souviens de la réponse d'une de mes collègues à ma frustration. Elle m'avait expliqué que je ne récolterais jamais les petites graines que je pensais avoir plantées. Croître ou grandir demande du temps et une année ne suffit pas. De fait, elle avait raison. Donner ne doit pas s'accompagner de l'espoir de recevoir, il doit rester un acte purement désintéressé. Voilà ce dont je devrai me souvenir les jours où le courage me manquera… Bon dimanche à tous.

23 aoûtC'est parti pour le chapitre 7, très court (10 pages), mais avec très peu de dialogues et donc une densité d'écriture impressionnante… J'avoue éprouver un faible tout à fait spécial pour l'imagination d'Aila dans cette partie du tome IV, faible partagé par l'amie qui m'a suivie tout au long de la rédaction de la saga. Il existe des instants où l'invention parvient à rejoindre une vision philosophique de l'esprit et offre une approche inédite (de fantasy, naturellement) de notions sur lesquelles se sont penchés et se penchent encore de nombreux penseurs de haut vol. Glups, un tantinet présomptueuse, peut-être vais-je me faire taper sur les doigts pour avoir osé croire, l'espace d'un instant, qu'un roman pouvait rivaliser avec la profondeur et la pertinence d'une réflexion conceptuelle.
Une question a traversé mon esprit en parcourant Amazon : quelles explications peuvent être avancées pour expliquer qu'un roman se mette à marcher ou pas ? Aujourd'hui, certains auteurs sont reconnus, mais, au tout départ, ils appartenaient à la vaste communauté des écrivains, sans que rien ne les distinguât en particulier des autres, sinon, de toute évidence, un talent particulier. Bien que… Prenons deux auteurs aux aptitudes équivalentes, l'un poussé par la promotion et l'autre pas, parviendront-ils tous les deux à percer ? Ou deux livres notés entre 4 et 5 étoiles sur Amazon, connaîtront-ils le même nombre de ventes ? En conclusion, qu'est-ce qui détermine le succès ? Voilà le débat est ouvert !
Bon week-end à tous.

21 aoûtEn pleine relecture ! Par les fées, mais quel boulot ! Quelle idée d'écrire des bouquins aussi denses… Dix-huit chapitres pour le tome IV et, malgré les heures passées à travailler (entre 7 et 10 heures par jour), je n'avance par vite. J'entame aujourd'hui le chapitre 6, mais ce n'est qu'une première étape parmi de nombreuses autres. Je laisse passer un peu de temps puis je reprends les chapitres pour une nouvelle lecture. Plus les étapes avancent, plus la relecture est rapide, car la besogne est simplifiée par le travail préalable fait en profondeur. Cependant, 500 pages à lire plusieurs fois, ça reste long !
Heureusement quelques bonnes nouvelles pour m'encourager dans mon dur labeur dont de bonnes ventes en juillet (je me doute qu'août sera plus creux) et de nouveaux retours positifs qui prennent immédiatement leur place dans les avis des lecteurs. J'en partage un avec vous :
« Je viens de terminer le tome 1 de la magie d'Aila et… je suis bluffée. Quelle imagination, et ça se lit tout seul, donc bravo pour le style. On ne peut plus s'arrêter. Je vais donc bientôt devoir attaquer le tome 2. Donc toi, tu es scientifique et littéraire, quelle chance ! Je suis conquise, tu as une nouvelle fan… »
Belle fin de semaine à tous.

9 aoûtBon, les vacances n'ont qu'un temps et il faut bien à un moment ou un autre se remettre au boulot. Conclusion : relecture du tome IV, c'est parti ! Dans le même temps, je poursuis la constitution des deux livrets de photos pour Ulule, quel boulot ! Mais j'éprouve aussi une certaine forme de plaisir à redécouvrir certaines photos et à les regrouper dans un petit album. Comme d'habitude, je veux faire les choses bien et, comme d'habitude, je prends le temps nécessaire. Surtout que, dans le même temps, j'ai la tête dans les papillons ! Quelques belles captures d'images, quelques nouvelles espèces, déjà sept de plus sur la page des papillons français et une petite vingtaine à venir dont certains sont encore en recherche d'identité avec une belle découverte : les papillons de nuit ! Je râlais déjà sur l'identification des individus de quelques familles des papillons diurnes. Maintenant, avec les nocturnes, je pleure ! Enfin, juste un petit peu, car, sinon, je suis totalement séduite !
Je vous avais promis quelques photos de mes périples en altitude, je tiens mes promesses, les voici : Bon week-end.

26 juilletJe crois que blog se sent un peu en vacances et quoi de mieux dans cette période que d'oublier les tâches habituelles pour leur préférer d'autres, plus rares et donc plus précieuses…
En ce moment, je m'élève ! Je monte vers des sommets, heureuse lorsque quelques éclaircies daignent baigner les paysages d'une douce lumière. Malheureusement, elles sont rares et, même si jusqu'à présent j'ai su éviter les gouttes, mes doutes reviennent quand je regarde les prévisions météorologiques pour les jours à venir. Quel déplaisir que ce ciel plombé et cette pluie continue lorsque je ne rêve que de sortir !
Pour me faire pardonner de mon absence relative, je me ferai une joie de vous présenter quelques photos de mes périples alpins quand je raccrocherai mes chaussures pour quelques heures.
Bon week-end à tous.

17 juilletEnfin le soleil, la chaleur et les papillons, que ça fait du bien ! Il fait quand même bien chaud pour se promener, mais ce n'est que pour quelques heures puisque, demain, je rejoins le pays Hagan pour éviter le passage du Tour de France sur mon chemin !
Ma photo du jour J'adore particulière les Citrons et les Citrons de Provence. Ces papillons, absolument magnifiques, volent avec une rare élégance. J'ai beau connaître la distinction entre les deux espèces (bord supérieur de l'aile entre le corps et l'apex concave pour le premier et convexe pour le second), j'ai toujours des doutes sur l'identification à coup sûr de l'un ou de l'autre, principalement si je considère la femelle du Citron de Provence qui est aussi claire que le Citron classique… Bon, j'ai fait de mon mieux ! Bon week-end à tous !

13 juilletIl pleut… Quel temps ! Si quelques rayons de soleil sont venus par intermittence éclairer l'horizon des dernières journées, le gris prédomine sans conteste. Rappelez-moi la date. Ah, oui… Il serait peut-être temps que l'été montre le bout de son nez de façon un peu plus efficace !
Réunion fructueuse avec mes éditeurs sur l'utilisation de la somme récoltée lors de la campagne de financement. Je vous tiendrai au courant de nos premiers pas sur un chemin pavé de bonnes intentions et de belles idées !
Je décrète aujourd'hui que je suis officiellement en vacances et donc… donc quoi ? C'est une bonne question ! Est-ce que dorénavant je me sentirai suffisamment disponible dans ma tête pour me remettre à la relecture du tome IV, pour finaliser — enfin — mes deux nouvelles, pour écrire la suite de ma saga ? Allez, je suis à fond et je réponds oui ! Sauf que je ne commence pas maintenant parce que je vais bientôt partir en vadrouille pour la journée… Je vous reparle donc bientôt de mes engagements et nous verrons à ce moment-là si j'ai tenu la distance. Bon dimanche.

9 juilletFin des courriers Ulule… Je me sens déchargée d'une lourde tâche qui a occupé beaucoup de mon temps et monopolisé bien trop de mon énergie. Je me dis que je vais enfin pouvoir passer à autre chose, même si je vais relancer quelques contributeurs que je ne connais pas et qui n'ont pas encore répondu, histoire d'être certaine que mes courriers n'ont pas fini en spam !
Si je devais retenir une impression spécifique de cette campagne de financement, une nouvelle fois, elle aurait les couleurs d'une belle aventure humaine. Je laisse aux fâcheux leur grisaille intérieure et profite de l'élan extraordinaire qu'a généré cet événement. Ma communauté est née une nouvelle fois ! Les liens se sont renforcés entre elle et moi et que dire de tous les messages de soutien et d'amitié, emplis de gentillesse, que j'ai pu recevoir. Les petits certificats que j'ai conçus peuvent paraître de bien modestes présents, mais ils portent en eux une haute teneur symbolique sur laquelle ceux qui m'accompagnent ne se sont pas trompés et, si l'émotion m'a étreinte lorsque je les leur ai envoyés, leur fierté a été grande de les recevoir. Quelle sensation enrichissante de partage ! Quel merveilleux moment avec eux. Une nouvelle fois, merci à vous tous ! Je vous aime ! Belle journée.

1er juilletToujours aux abonnés absents ! Rien à faire, les jours me glissent entre les doigts comme de l'eau claire. Pas la peine de chercher à les retenir, je sais que, bientôt, le flot tumultueux de mon existence va s'apaiser et me donner la possibilité de renaître dans la sérénité. En attendant, pas le choix, ma vie suit son cours et mon blog ses détours silencieux !
Quand une chanson me trotte dans la tête et que j'adore autant sa mélodie que ses paroles, c'est fini pour moi, je l'écoute en boucle jusqu'à ce que mort s'ensuive : I'm The man
Voici un extrait de la traduction :

« Levez-vous maintenant et tournez-vous face au soleil,
Je ne me cacherai pas, ni ne me retournerai pour fuir,
Il est temps de faire ce qui doit être fait,
Être un roi quand le temps du royaume arrive.
 »

« Eh bien, vous pouvez dire à tout le monde,
Oui, vous pouvez dire à tout le monde
Allez-y et dites à tout le monde
Que je suis l'Homme (x3)
Eh bien, vous pouvez dire à tout le monde,
Oui, vous pouvez dire à tout le monde
Allez-y et dites à tout le monde
Que je suis l'Homme (x3)
Oui, je le suis (x3)
Je suis l'Homme (x3)
 »

« Je connais les réponses à toutes vos questions,
Je serai le maître, vous pouvez être la leçon,
Je serai le prêcheur, vous serez la confession,
Je soulagerai rapidement toutes vos inquiétudes
 »

« Ce monde est le mien. »

« La limite entre amour et haine est mince,
Êtes-vous vraiment sincères, ou ne faites-vous que feindre,
Je suis un soldat qui se tient debout sur ses deux pieds,
Pas d'abandon et je ne battrai pas en retraite.
 »

Bonne journée.

[Lire la suite…] Lisez le début d'Aila et la Magie des Fées (gratuit) Lisez le début de La Tribu Libre (gratuit) Lisez le début de L'Oracle de Tennesse (gratuit)
Découvrez maintenant l'univers d'Aila Livre de fantasy pour adultes et ados Comment lire un ebook Offrez un ebook en ligne sur UPblisher Offrez un ebook avec un chèque-cadeau

Pourquoi aimerez-vous ces romans de fantasy ?

Leurs incessants rebondissements qu'une écriture fluide dynamise, leurs personnages forts et attachants aux dialogues percutants, leur construction précise qui s'éparpille en fils multiples et variés pour mieux se renouer dans le tome final et la facilité à se plonger dans leur univers, à la fois proche et lointain, sont leurs principales qualités.

★ ★ ★ ★ ★
Parcourez tous les coups de cœur des lecteurs

Caroline : magie envoûtante pour ce roman : épopée captivante, histoire extrêmement bien construite, héroïne touchante de force et de faiblesse.

Mathieu : on rentre tout de suite dans cette histoire palpitante ! On ne peut pas s'arrêter et on veut donc très vite la suite.

Adrien : […] c'est ce genre de roman que l'on peine à refermer tard le soir, mais… [Lire la suite…]

Amis lecteurs, découvrez, appréciez, partagez…
★ ★ ★ ★ ★
Osez lire l'interview de la romancière
★ ★ ★ ★ ★
La réaction de l'auteure face au piratage
★ ★ ★ ★ ★

« La vraie lecture commence quand on ne lit plus seulement pour se distraire et se fuir, mais pour se trouver. » (Jean Guéhenno)
« Le plaisir le plus délicat est de faire celui d’autrui. » (Jean de la Bruyère)

Définition de la fantasy

La fantasy est un genre littéraire présentant un ou plusieurs éléments irrationnels relevant généralement d'un aspect mythique et souvent incarnés par l'irruption ou l'utilisation de la magie. La fantasy fait partie des littératures de l'imaginaire. Dans la fantasy comme dans le merveilleux, le surnaturel est généralement accepté, voire utilisé pour définir les règles d'un monde imaginaire, et n'est pas nécessairement objet de doute ou de peur. Cela distingue la fantasy du fantastique où le surnaturel fait intrusion dans les règles du monde habituel, et de l'horreur où il suscite peur et angoisse (Wikipedia). Quelques auteurs fantasy : Katherine Applegate, Sophie Audouin, David et Leigh Eddings, Raymond Feist, Terry Goodkind, Pierre Grimbert, Robin Hobb, Philip Pullman, Joanne Rowling, John Tolkien. Quelques romans fantasy : Everworld, Tara Duncan…, La Mallorée, La trilogie des joyaux, Les chroniques de Krondor, L'Épée de vérité, le cycle de Ji, L'Assassin royal, À la croisée des mondes, Harry Potter, Le seigneur des anneaux