Pour se faire plaisir !

Qu'importe si vous êtes le meilleur d'entre tous ou une plume plus modeste, si le fait d'inscrire des mots sur une page vous donne l'impression d'exister pleinement, écrivez ! J'aime comme ces petits caractères me transportent dans un monde meilleur, presque plus réel que celui dans lequel je vis. Je m'épanouis dans un sentiment de liberté infinie qui accompagne chaque page qui se tourne, chaque avancée dans une histoire dont je suis le seul maître, chaque fil qui se sépare des autres pour mieux se réunir avec eux plus tard…

Vous hésitez encore, vous tremblez, ce n'est pas grave, c'est légitime, mais osez ! La page blanche deviendra votre alliée providentielle. Vous pourriez lui livrer votre âme et ses noirceurs qu'elle vous resterait fidèle. Elle sera le reflet de vos engagements, de vos peurs, de vos colères ou encore de vos passions, elle sera l'expression de ce qu'il vous arrive trop souvent de taire ou de cacher, elle vous laissera être celui ou celle que vous êtes sans jugement, sans a priori. Une telle indépendance ne peut se refuser, elle vous grise et vous enchante. Et qui, au cœur d'une Terre trop souvent en camaïeux de gris, peut refuser une telle sensation de plénitude. Pas moi…

◎ ◎ ◎

Je n'ai pas toujours écrit. Pour cela, il faut du temps et un esprit libre. Je me souviens encore de mes années lycée et de ces cahiers que je noircissais comme je pensais, racontant mes journées, leurs humeurs, coups de gueule ou de cœur. Cela ne s'adressait à personne d'autre que moi et c'était bien ainsi que je le souhaitais. Je me souviens aussi de mes cahiers de poèmes que je décorais avec la touche de l'artiste, comme le plus précieux des recueils… J'y mettais des dessins, des photos et cela me rendait heureuse.
Ensuite, ce furent d'autres années, celles où la disponibilité vient à manquer ; les études, l'amour, les enfants, le travail accaparent tant de temps que l'esprit s'égare dans d'autres univers que celui de l'écriture. Seulement, ne croyez pas que ces moments apparemment vides sont inutiles. Bien au contraire, ils sont ceux où notre être intérieur s'enrichit. Chaque jour, il se confronte à la vie et, chaque jour, elle lui apprend tout ce qu'elle sait. Parfois la joie est au rendez-vous, d‘autres fois, la douleur, mais, à chaque fois, c'est une expérience supplémentaire qui construit un esprit encore plus unique et éclairé. Ce qu'il a découvert, ce dont il s'est imprégné, ce qu'il a aimé ou détesté, un jour viendra, il saura le restituer avec précision, à tel point que ce qu'il vous décrira posera des mots sur des subtilités dont la teneur vous échappait jusqu'au moment où vos yeux les auront découverts. Quel défi extraordinaire que de savoir dépeindre avec justesse et émotion les situations et les sentiments du quotidien, même parfois transposés dans un monde à part !

◎ ◎ ◎

Est-ce que le fait d'écrire fait de vous un écrivain ? Si je prends la définition de Wikipédia, cela donne : « Un écrivain ou une écrivaine est une personne qui rédige des ouvrages littéraires ou scientifiques, ou encore qui est habile dans l'art d'écrire. » La première partie signifierait que le fait d'écrire fait de vous un écrivain (ou presque), la seconde que cela nécessite un talent certain. Alors, comment définir le talent ? D'ailleurs existe-t-il une forme unique de talent ? une forme unique d'écriture ? Aujourd'hui, quel écrivain reconnu comme talentueux écrirait comme Rabelais ou Flaubert ? Quel poète comme Ronsard ? Si la langue a évolué, notre monde aussi, et que seront les grands écrivains d'aujourd'hui disséqués par le regard sans concession de nos descendants ? Une pensée pour Van Gogh qui échangeait ses créations contre un loyer. De son vivant, il n'a vendu que trois tableaux… Est-il plus talentueux aujourd'hui qu'hier ? Non, mais notre regard a évolué et notre façon d'appréhender son art également. Aujourd'hui, il est reconnu de tous, et bien peu d'entre nous auraient les moyens d'accrocher une de ses œuvres originales au mur de son salon ! Comme quoi le regard d'un critique, qu'il soit positif ou non, n'est que l'expression d'un moment fugace. De quoi inciter à la modestie…

◎ ◎ ◎

Alors qu'est-ce qui a changé entre hier et aujourd'hui ? Je crois profondément que ce qui lie une œuvre à son lecteur (ou à son observateur) est un sentiment de partage entre celui qui offre et celui qui reçoit. Aujourd'hui, je suis celle qui offre. J'ai bâti un monde différent pour que vous vous y sentiez chez vous, j'ai créé des personnages dont je voulais plus que tout qu'ils résonnent en vous, qu'ils vous enrichissent, j'ai inventé des rebondissements pour entendre votre cœur s'emballer, des situations critiques et d'autres tendres pour alterner le rythme de son battement…
En fait, non, ce n'est même pas vrai. Pour être honnête, tout cela, je l'ai d'abord écrit pour moi. Puis, lorsque j'ai vu que mon plaisir pouvait être transmis, j'ai cessé d'hésiter. Partager avec ceux qui m'entourent est ce qui donne un sens à ma vie chaque jour, ce qui fait de moi ce que je suis, tout autant dans ma personnalité que dans le métier qui est le mien.

Je ne suis pas une fée, je ne monterai pas de cage dorée autour de nous pour procéder à un échange de pouvoirs. Cependant, malgré cela, je peux vous l'assurer, le partage vient de commencer…

◎ ◎ ◎

À tous ceux qui me liront, mais également à ceux qui ne le feront pas.

❈ ❈ ❈ ❈ ❈
Découvrez donc le prologue de mon roman de fantasy… Mes coups de cœur pour les autres auteurs…  Quelques photos, au cas où… Catherine Boullery (profil Google+ de l'auteur)