Les Archives du blog de #fantasy de novembre 2012
tome 1 - Aila et la Magie des Fées

La saga d'Aila  fantasy


fantasy top

Note : 4.6 / 5 avec 216  critiques high

Les archives du blog de fantasy d'Aila de novembre 2012

30 novembreC'est non ! Je ne vous parlerai pas de ma journée, bien dense une nouvelle fois, j'ai encore les oreilles qui résonnent de la cacophonie créée par ceux qui ignorent tout du silence… Je me voudrais poète pour leur décrire le plaisir de cet instant qui libère l'imagination de ses entraves terrestres. Comment la liberté de penser peut-elle s'acquérir dans un brouhaha sans nom et que le bonheur des mots est occulté par l'excès ? Comment la parole dans son irréflexion peut-elle permettre à l'esprit de s'élever au-dessus de la mêlée ? Moi, j'ignore ce que les bruits incessants offrent à leur vie, je sais juste que la tête me tourne de tous ces mots sans raison, sans richesse, qui résonnent comme d'autant de coups frappés sur mon crâne. Que cet instant blog soit une ode aux mystères de la pensée, de ceux qu'aucune bouche ne devrait jamais exprimer ! Car de ces silences intenses naît la véritable conscience du monde et de soi…
La blague du jour ! La magnifique chorégraphie que nous avons apprise hier avec Émilie est en fait de niveau intermédiaire, c'est-à-dire au-dessus de novice, le groupe auquel nous appartenons. Je vous la laisse admirer une seconde fois : Let's Chill. En tout cas, j'adore et, maintenant, j'ai même acquis les trois tags sur les murs 3, 5 (le plus dur) et 7, en tout cas pour ce soir !
Bonne nuit !

29 novembreDense journée et journée danse ! Héhé, je vous explique. Bientôt a lieu le bal de la Country de notre groupe et donc, une amie et moi avons organisé une séance de révision, voire d'apprentissage d'un nombre certain de chorégraphies, pas loin de 15 ! Nous en avons profité pour manger ensemble et déguster de petits gâteaux, échange de recettes à la clé ! Mon petit mari, du coup, en a profité pour rester à la maison, surtout que je l'ai appâté avec la promesse d'un cake au citron apportée par mon invitée ! C'était vraiment un moment super agréable ! Je recommencerai, mais cette fois-là, juré, craché, j'aurai fini ma relecture et je n'aurai plus cette épée de Damoclès suspendue au-dessus de ma tête et le devoir de me remettre au boulot dès son départ…
Sinon, avant et après la fiesta, relecture, chapitre 7 terminé ! Donc une journée bien remplie et l'envie qui me taraude de rejoindre mon lit au plus vite… Mais, avant d'aller me coucher, je m'en ferai bien un petit Let's Chill.
Bonne nuit !

28 novembreC'est décidé, j'hiberne ! J'en ai marre ! Marre de bosser 7 h par jour, tous les jours, de n'avoir de répit que lors des moments où le courage me manque pour faire quoi que ce soit d'autre ! Voilà, c'est dit ! Et, ça tombe bien ! C'est vrai quoi, dans le chapitre 6 que je relis une nouvelle fois, Aila aussi en a assez de sa vie ! Perclue de douleurs, affamée, épuisée, elle aurait bien aussi envie de se mettre dans un coin et d'attendre le printemps… Sauf que l'une comme l'autre, nous n'avons de choix que celui de continuer. Donc, après ce coup de gueule salvateur, mais qui ne diminue en rien la fatigue que je ressens, je repars courageusement bosser ! Ce soir, country, mais cela n'arrive même pas à me réjouir. Est-ce que cela se fait de prendre une vitamine C à 20 h ?
Ah oui, je ne vous l'avais pas dit, mais j'avais réalisé une présentation animée pour la fête d'hier. J'y ai passé un temps fou (en plus du reste..) en soignant particulièrement les transitions et oubliant du même coup la différence entre ma version de logiciel et celle du lycée. Résultat des courses : des transitions super basiques à la place de celles que j'avais élaborées avec amour. Non, mais ! Allez, quand même pour terminer une petite phrase extraite parmi d'autres : « En général, il existe un matin et un soir… Certaines fois, il existe bien un soir, mais, au matin, celle qui était présente tous les jours depuis tant d’années n’est plus là… » Tout à fait ce que je ressentais…
Bonne nuit !

27 novembreQuelle journée ! J'ai cru que je ne parviendrais pas à en venir à bout ! Finalement, elle est enfin terminée, mais j'ai zappé les courses, je n'ai pas disposé d'assez de temps pour remplir le garde-manger…
Ce matin, je suis partie au lycée avec des documents à photocopier et que je ne devais absolument pas oublier (ça, c'est plutôt courant), mon appareil photo (ça l'est moins), une tarte chocolat-poire-amande (ça sent la fête au labo…), un batteur à œufs et des œufs (non, mais c'est quoi cette histoire ?) ! Pour ce qui est de l'explication, elle est simple, notre aide de labo, que je connais depuis 19 ans, c'est-à-dire depuis mon arrivée au lycée, a fêté son départ, parmi tous les anciens revenus exprès pour elle. Quel moment intense, empli de nostalgie, mélange de joie et de tristesse, joie de revoir ceux qui sont partis, tristesse de savoir que le retour n'est qu'éphémère… Et, pourtant, la vie continue…
Pour ce qui est du matériel un peu spécial qui avait envahi mon sac, c'était pour mes 1re L/ES ! Et, avec tout cela, nous avons fait de la… mayonnaise ! C'était un moment sympa et j'ai mieux organisé ma séance que la dernière fois, surtout que cette fois, j'avais des œufs à température ambiante et non sortant du frigo ! Ça marche mieux comme cela !
Dernière anecdote : à la demande de certains élèves, j'ai mis la recette de la soupe potiron et lait de coco sur le cahier de texte, trop bon ! Bonne soirée !

25 novembreAujourd'hui, c'est la sainte Catherine et j'ai reçu de gentils messages pour profiter de la belle journée ensoleillée qui débutait…
Malheureusement, après 7 heures de boulot (comme hier…), je ne suis parvenue à mettre le nez dehors qu'au moment où l'astre du jour déclinait sur l'horizon pour aller courir 4,5 km avec, je l'avoue un peu d'appréhension, car je n'avais pas couru depuis plus de quinze jours… Finalement, j'ai moins souffert que prévu. Une véritable consolation, n'est-il pas ?
Malgré tout, quand je n'avais plus le courage de travailler, j'en avais encore pour assimiler une nouvelle chorégraphie pour le bal du 14 décembre avec Summer Fly et pour débuter l'apprentissage Leaving of liverpool. Malheureusement, tous les cours sur YouTube ne sont pas aussi bons aussi que celui de la Chinoise que j'aime bien ; j'ai coincé un bon moment sur deux pas de la première danse avant de comprendre comment faire. Reste maintenant à bien le mémoriser tant dans ma tête que corporellement !
En route pour une nouvelle semaine bien chargée…

22 novembreNe pas perdre courage…
Hier, à la country, c'était l'horreur. Je ne sais pas si la chorégraphie était particulièrement plus difficile que les autres ou si la fatigue commençait à pointer le bout de son nez, mais, dès le premier changement de mur, j'étais totalement perdue, telle une mauvaise débutante. Je ne savais plus dans quel sens tourner et ce n'était qu'à la fin de la chanson que j'ai enfin commencé à mieux me repérer dans l'espace. Pouf… Allez, je vous laisse vous entraîner, vous avez tous les pas sur cette vidéo de Old friend. Après avoir essayé, et seulement après, vous pourrez vous moquer de moi si le coeur vous en chante ! Je veux danser la valse à nouveau !
Sinon, j'alterne au mieux : copies, bulletins, relecture, mais j'arrive toujours à un moment où mes idées s'embrouillent et que je ne fais plus bien ni les uns, ni les autres.

20 novembreAprès quel week-end, quel début de semaine ! C'est juste pour exprimer la même galère que ce week-end, mais à propos de mon boulot, cette fois ! Pas le temps d'ouvrir le moindre chapitre, plus le moindre courage ce soir et une envie terrible d'aller retrouver mon lit pour tenter de récupérer quelques neurones au passage !
Alors, programme de demain : Speedy gonzales pour corriger des copies, j'en ai 4 paquets, mais je doute de parvenir à les faire tous entre mercredi et jeudi ! Mais j'ai aussi un certain nombre de chapitres de fantsay à relire ou plutôt un nombre certain… Là aussi, je doute d'arriver à tous les achever dans le même délai ! N'est pas la souris la plus rapide de Sartrouville qui veut !
Toutes les versions papier d'Aila et la Magie des Fées sont vendues ! Sur les derniers exemplaires, j'ai privilégié des gens que j'aimais et qui n'en avaient pas demandé… Je voulais être certaine qu'ils ne soient pas déçus si, soudain, ils se décidaient un peu tard et j'ai bien fait ! Cela donne : « Si, si, Cathy, j'en voulais un, mais j'oublie de te le demander quand je te vois ! » ou « Je n'avais pas d'argent sur moi et je n'avais pas osé te demander de m'en mettre de côté… » Ils sont trop mignons tous ces gens que j'aime !
Bon courage pour demain !

19 novembrePar les fées, quel week-end, mais quel week-end ! Oubliée la correction de copies que j'avais envisagée, oublié le blog, oubliées les multiples petites choses que j'avais prévues. Mise à part la surveillance du bac blanc de 1ère ES, pendant laquelle d'ailleurs, je n'ai fait qu'avancer dans mon objectif du week-end, j'ai relu, relu et relu encore !
Conclusion : deuxième relecture des chapitres 3 et 4 finie ! Ouf… Quelquefois, j'ai un peu peur de faire n'importe quoi tellement je sens la fatigue m'envahir, mais, courage, ce n'est pas le moment de fléchir !
Bonne semaine.

17 novembreFly like a bird… Voilà ce dont je rêverais… Mais qui restera du domaine du rêve. Connaissant le vertige que je ressens sur les pentes montagneuses un peu raides, m'élancer ainsi dans le vide serait un défi qui déboucherait probablement sur plus de souffrance que de bonheur, sauf si c'était une réussite, mais, en l'absence d'une telle certitude, je me contenterai de voler par vidéo interposée !
C'est fait ! Le chapitre 1 du tome 2 est en ligne ! Découvrez la suite des aventures d'Aila avec 24 ou 25 pages en format pdf. Dans ce nouvel opus de sa saga « La Tribu Libre » Qui a dit que le vie était un long fleuve tranquille ?
Le défi entamé pour faire paraître le tome II en totalité avant Noël court toujours et moi, derrière, je tente de le rattraper ! Et c'est dur ! Enfin, j'avance doucement entre les contrôles à préparer, les copies à corriger et j'ignore encore comment je vais déjà réussir à tout faire d'ici lundi…
Bon week-end !

16 novembreHeureusement qu'il me reste la Country ! Elle est devenue une compagne exigeante et nécessite un peu, beaucoup d'entraînements pour progresser et se souvenir de chaque chorégraphie ! Donc je trouve encore le temps de répéter au détriment d'autres activités, comme courir… Snif !
Nouvelle leçon avec une valse qui change des rythmes en 8 temps ! Il m'a fallu un moment pour adapter les pas de la valse que je connaissais déjà à ceux de la danse en ligne… Et pourtant, je peux vous le dire, cette envolée musicale m'a collée à la peau ! Découvrez Heart of an angel.
Après les difficultés rencontrées avec Jennifer Lopes, cela me change ! Let's dance again ou comment croiser les jambes jusqu'à les emberlificoter dans une choré finalement superbe, mais qui m'a demandé beaucoup d'énergie pour être acquise et encore, quand je ne poursuis pas allègement mon emmêlement de pinceaux lors d'un moment de flottement !
Bonne dernière journée avant le week-end.

15 novembreC'est terrible, les heures, puis les jours, enfin la vie, m'échappent… Tout ce temps qui me file entre les doigts sans parvenir à le retenir, avec l'impression proche du désespoir ne pas savoir l'utiliser autant que je le devrais et d'en manquer ensuite pour achever ma tâche…

« Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux.
 »

Même si Lamartine partage mon humeur désabusée… En fait, je crois plutôt qu'il voulait profiter plus longtemps des plaisirs de la vie, le veinard ! Enfin, pour rester un instant suspendu sur le lac, je rame !
La dernière relecture du chapitre 1 est terminée, mais Didier n'a pas encore trouvé le temps de la mettre en ligne. Pourquoi, alors que je mets mon âme dans cette écriture, le sentiment d'imperfection prédomine-t-il ? Je n'arrive plus à avoir un regard neutre et équitable sur le résultat final de mes corrections. Peut-être que le côté « plus que parfait » de mon petit mari déteint sur moi, malheureusement, car cela me paraît plus perturbant que bénéfique !
Bien belle journée à tous

11 novembreBon, vous n'aurez pas le chapitre 1 aujourd'hui, je n'aurai pas le temps de le relire une dernière fois d'ici ce soir… Alors demain, après mes six heures de cours, ça va être chaud…
À ma décharge, ma journée a été bien occupée. D'abord avec le chapitre 2, qui, entre nous, n'est pas fini non plus, car que j'ai tout arrêté vers 14 h pour me préparer et partir sur Paris assister au cadeau d'anniversaire de mon mari : Celtic Legends. Tout ce que j'aime : des rythmes endiablés, des musiques entraînantes jouées avec des instruments tels que violon, flûte traversière, guitare, accordéon, sorte de cornemuse, percussions…, le tout complété par de très beaux éclairages. Que de sonorités magnifiques ponctuant de douces ballades irlandaises et le bruit de la frappe des chaussures dans une cadence effrénée à la mélopée envoûtante ! Je veux aller danser avec eux ! Lâchez-moi, je veux apprendre !
Bon, ce soir, je vais m'endormir avec des musiques et des danses celtiques plein la tête… Mais est-ce vraiment le meilleur moyen pour trouver le sommeil quand vos pieds bougent tout seuls ?
Allez, courage - c'est à moi que je parle ! -, c'est demain la reprise. Et en attendant, je vais retourner corriger… pour me changer les idées !
Bonne journée.

10 novembreEncore une matinée pour achever le chapitre, nouvelle relecture à haute voix cette fois-ci, n'oubliez pas que je suis une conteuse et, pour qu'une histoire puisse être racontée aux autres, elle doit l'être clairement par une voix que tous peuvent entendre et comprendre…
Revenez demain ! Il sera en ligne ! Enfin, je l'espère !
Hier soir, j'ai quand même pris le temps de terminer la lecture du tome III et d'entamer celle du tome IV. Je m'étonne moi-même d'avoir été capable d'écrire un roman d'une telle densité, où les fils ne cessent de se croiser et de se décroiser dans l'objectif ultime de vaincre un monstre dont le but est de réduite la Terre à néant… Qui dois-je remercier d'avoir eu la chance de vivre une aventure d'une telle intensité qui rayonne en moi comme lors de sa création. Et je me retrouve à vibrer, à pleurer, à rire et surtout à aimer ces personnages tellement que je voudrais les voir devenir vivants… Pardon et ses yeux verts, Hang et ce lien si particulier qui m'unit à lui, Nestor et Odénie. Pourquoi me tiennent-ils tant à coeur ? Sûrement parce qu'ils sont le reflet de que qui me touche le plus chez les êtres réels, sans l'ombre du quotidien pour ternir leur beauté intérieure. Des êtres imparfaits assurément, mais avec juste ce qu'il faut pour rester humains et touchants.
Bientôt la dernière journée de vacances, snif…

9 novembreMalgré le bénéfice de notre escapade à Rouen hier, petit moment de découragement ce soir, après avoir passé une nouvelle journée, et environ 8 h de travail, sur la reprise du chapitre 1 pour la deuxième fois…
Je vous explique : mon petit mari, dévouée à sa petite femme au point de lui donner de son temps et de sa personne, est un partisan farouche du « plus que parfait » dans ma façon d'écrire et reprend mes relectures pour ne laisser passer aucune erreur, coquilles, fautes et j'en passe au point de noircir ma copie (et non rougir, car, sur l'ordi, c'est la touche gras qui est sollicitée), ajoutant aux passages quelques suggestions personnelles. Faut comprendre, c'est aussi un peu son bébé, cette histoire-là, comme nos enfants ! Alors, il le cocoonne de tout son être et l'entoure d'une attention toute particulière…
Comme le disait mon papa, le mieux est l'ennemi du bien et résultat des courses : j'ai ramé toute la journée pour clore le premier chapitre… que je dois d'ailleurs reprendre demain à tête reposée. Vous imaginez qu'il m'en reste encore quatorze ce qui correspond à minimum 15 jours de travail acharné ! Je ne sais pas comment je vais m'en sortir ! De plus, c'est sans compter sur le boulot qui va me tomber dessus dès lundi ! Deux contrôles à préparer, quatre à corriger, les bulletins à remplir, des entretiens avec les élèves, quelques heures en plus pour préparer les contrôles, la réunion parents-prof niveau seconde, sans compter la fatigue qui va reprendre de plus belle jusqu'à Noël ! Au secours !
Passez une bonne soirée ! Moi, c'est bon, je vais me coucher !

8 novembreQui a dit que j'étais encore en vacances ? Je passe mes journées collée devant mon ordi à travailler presque du matin au soir ! Je n'ai plus le temps de danser (sauf hier soir pour le cours de Country), pas le temps de courir, même pas le temps de flâner. Enfin, résultat des courses : première relecture terminée et, maintenant, il me reste à recommencer !
Il me reste si peu de temps avant la reprise que j'ignore encore comment je vais parvenir à tout terminer en temps et en heure… Surtout que la rentrée sera riche en contrôles à préparer, corrections de copies, bulletins à remplir, conseils…
Bon, inutile de penser à cela dès maintenant, à chaque jour suffit sa peine et, aujourd'hui, pas le choix, c'est relâche !
Passez une bonne journée !

6 novembrePresque une journée passée sur le chapitre 9 à le retravailler… J'ai cru que je ne m'en sortirais jamais ! Et puis finalement si. Consciente du peu de temps qui me reste pour avancer, me voici repartie sur le chapitre suivant avec une correction minimale et encore le suivant et encore le suivant et cela jusqu'à la fin. Comme une idiote, je me suis fait happer par mes personnages qui me redonnaient envie de vivre une nouvelle fois leur histoire… Ah la la, c'est pas beau de vieillir ! Conclusion : je n'ai plus qu'à tout reprendre !
Avec retard, voici une petite de recette de cuisine pour les gourmands : Velouté de sorcière à la touche d'Halloween

Velouté de sorcière
Velouté de sorcière

1,5 kg de potiron
une boîte de lait de coco
sel, poivre

Faites cuire le potiron coupé en dés dans de l'eau. Dès qu'il est cuit, égouttez-le en récupérant l'eau de cuisson puis mixez-le. Transvasez dans une soupière. Salez et poivrez. Ajoutez environ entre la moitié et les trois quarts de la boîte de lait de coco, ajustez cette quantité à votre goût.
Vous pouvez également rajouter un peu de jus de cuisson pour obtenir une consistance plus liquide.
Utilisez le restant du lait de coco pour décorer votre soupe !

Dégustez bien chaud !
Belle journée !

5 novembreJe vous avais dit que j'aurais encore le début de mes vacances à vous raconter, après notre arrivée dans la maison familiale.
Souvenez-vous de mes aventures "magnésiques" pendant mes vacances d'été et du petit mot déposé sur le forum de Dol Celeb en souvenir de quelques bonbons de remerciement et d'une petite carte avec un papillon jaune… Toute cette succession d'aventures a débouché sur une invitation chez la jeune femme en question et toute sa famille, avec muffins et boissons ! J'adore ces belles rencontres qui rendent mon aventure livresque encore plus belle !
Un peu de musique avec un groupe que je viens de découvrir sur le chemin du retour (sous la pluie naturellement !) : Fun : Some Nights. La voix du chanteur m'a fait penser à celle du mythique Freddie Mercury, une classe en dessous sûrement, mais difficile d'accéder à cette perfection. Cela m'a donné envie d'écouter de nouveau les chansons du groupe Queen et de les redécouvrir avec un immense plaisir : Don't stop me now, We will rock you, Princes of the universe, We are the champions, A kind of magic, Radio Ga Ga, Somebody to love, Play the game. Bon, j'arrête là, car, si je m'écoutais, ce sont dix autres titres qui compléteraient la liste précédente déjà bien longue !
Belle journée !

4 novembreMes vacances sont d'une certaine façon terminées… même si je fais partie des chanceux dont les vacances se prolongent encore une semaine ! Super, encore plein de jours pour me reposer, relire - j'en suis au chapitre 9 sur 15 - et faire encore quelques photos comme ce soir…
Hier, nous sommes partis courir avec mon mari en fin d'après-midi. À peine sortie, mon regard est tombé en admiration sur le ciel magnifiquement éclairé par le soleil qui déclinait sur l'horizon. Toute la durée de notre course, je n'ai fait que regretter les photos que j'aurais pu prendre. Je me souviens du cadrage par lequel j'aurais aimé terminer : deux arbres sur la gauche et une rive en contre-jour, un ciel nuageux aux couleurs crépusculaires et l'eau de la Seine réfléchissant les mêmes teintes au gré des remous animant les flots. Une ambiance de toute beauté que je n'aurais pas la chance de partager avec vous !
Ce soir, mue par ma déception de la journée précédente, j'ai tenté de me rattraper en partant à la rencontre du coucher de soleil sur la Seine. Malheureusement, il n'y avait pas un seul nuage ou presque dans le ciel et rien de celui magnifique du jour précédent… Malgré tout, j'ai longé la Seine et capturé quelques images, car la Seine persistait à être belle sous les derniers rayons du soleil…
Bonne nuit !

1 novembreQuelques mots sur mes brèves vacances :
- dimanche 28 : départ de bonne heure avec dégivrage de la voiture ! Comment cela, l'hiver s'invite en automne ? Quelle idée ! Avantage : un beau soleil et des paysages riches en lumière tout au long du trajet. Arrivée de bonne heure sous une température toujours fraîche, mais plus clémente en présence du soleil ! Petite balade dans les couleurs de l'automne, mais gare aux nuages et aux vents glacés qui sévissent dès que la chaleur du soleil disparaît ! Je vous raconterai la fin de ma journée à mon retour !
- lundi 29 : ambiance toujours fraîche et soleil ! Journée cuisine : velouté de sorcière (potiron et lait de coco), gâteau d'anniversaire pour mes deux filles, 14 ans pour l'une aujourd'hui et 19 ans et quelques jours pour l'autre ! Petit dîner entre amis sous le regard d'une citrouille illuminée de l'intérieur ! Halloween avant l'heure !
- mardi 30 : matinée consacrée aux courses (c'est vraiment super intéressant ce que je vous raconte, cela fait peur !) et à une brève connexion ! Direction Rocamadour pour une visite sous un soleil magnifique et une grande déception, car le site n'est éclairé que le matin et il est déjà dans l'ombre. Question photo, c'est contre-jour et compagnie, pas facile dans ces conditions-là de réussir ses clichés…
- mercredi 1er : beuh… la grisaille est revenue… Finalement, je préférais le froid et la chaleur ! Mais, avec un peu de chance, cela devrait se lever ! Donc, pour commencer, comme il fait moins froid, petit jogging avec ma grande fille, moment à partager et à parler à toutes les deux comme je les aime…
À très bientôt !


Archives du blog - décembre 2012 saga
Archives du blog - novembre 2012 heroic
Archives du blog - octobre 2012 roman
Archives du blog - septembre 2012 lectrice
Archives du blog - juillet août 2012 lectrice
Archives du blog - juin 2012 saga
Archives du blog - mai 2012 recommandation
Archives du blog - avril 2012 littérature
Archives du blog - mars 2012 auteure
Archives du blog - février 2012 top
Archives du blog - janvier 2012 roman


'